Ssiad/Spasad : Poursuivre les interventions, avec l’HAD - Gérer - Directions.fr
Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Ssiad/Spasad
Poursuivre les interventions, avec l’HAD

20/06/2018

On en sait désormais plus sur les modalités pratiques de l’intervention conjointe d’un établissement d'hospitalisation à domicile (HAD) et d’un service de soins infirmiers à domicile (Ssiad) ou polyvalent d'aide et de soins (Spasad) auprès d’un même patient [1]. Prévu par le plan 2015-2018 pour le développement des soins palliatifs, ce dispositif ne peut être mis en place (sauf exception) que lorsque, avant son admission en HAD, l’usager était déjà pris en charge par le service médico-social depuis au moins sept jours consécutifs. Il peut aussi être mobilisé après une hospitalisation complète, pour peu que le retour à domicile s’effectue, en outre, « dans un délai pendant lequel le Ssiad ou Spasad conserve sa place ».

Dès le départ, les deux structures sont tenues de réaliser ensemble une visite chez le patient pour évaluer ses besoins, de préférence dans les 48 heures qui suivent l’accord par l’HAD de la demande d’intervention conjointe. C’est d’ailleurs à cet établissement qu’il reviendra de coordonner les soins infirmiers. À charge pour ses nouveaux partenaires d’assurer la réalisation de ceux relevant de la compétence des aides-soignants.

Convention obligatoire

Au préalable, la collaboration entre gestionnaires doit être formalisée par convention [2]. Un document qui prévoit notamment les conditions d’organisation de l’intervention et des soins  (en particulier en cas d’aggravation de l’état du patient), mais aussi de transmission des informations entre les équipes. Le circuit du médicament et le recueil du consentement de l'usager doivent aussi y être mentionnés. Établie pour trois ans, cette convention doit également comporter en annexe des indicateurs de suivi permettant d’évaluer annuellement le partenariat.

Arrêté et décret n° 2018-430 du 1er juin 2018

[1] Ces conditions, tout comme celles relatives au passage de relais entre les structures, sont récapitulées par l’instruction n° DGOS/R4/DGCS/3A/2018/136 du 4 juin 2018.

[2] Dont un modèle figure en annexe.

Gladys Lepasteur

Publié dans le magazine Direction[s] N° 166 - juillet 2018






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 166 - juillet 2018
ESSMS en milieu rural. Des acteurs du territoire
Voir le sommaire

sub Aap Découvrez Direction[s] Clés en vidéo En savoir plus Je m'abonne
Offres d'emploi
Cette semaine 9 annonce(s)
GAPAS

Directeur (H/F)

UNAPEI 60

Chef de service éducatif (H/F)

Fédération des APAJH

Directeur-trice adjoint-e Pôle Enfance de l'Yonne

CONSEIL DEPARTEMENTAL DES LANDES

Son (ou sa) Directeur-trice de la Solidarité Départementale

UNAPEI

Directeur d'établissement par interim

UNAPEI

Directeur d'établissement


Voir toutes les offres
Trophée 2018 : l'essentiel

Le dépôt des candidatures est dorénavant clos. Merci à tous pour votre participation.

Le palmarès 2018 sera dévoilé lors de la cérémonie de remise des prix le 28 novembre prochain à Paris au Cercle national des armées.

Pour assister à cette cérémonie, inscrivez-vous.
________________________________________  

Le 14ème Trophée Direction[s] est organisé sous le haut patronage de Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat chargée des Personnes handicapées et d'Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé.

       

En partenariat avec  :      

Espace pratique