Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Saad
Aide à la restructuration : 5 millions d’euros ont été répartis entre ARS

18/04/2017

Une instruction précise les règles de répartition des crédits destinés à la restructuration des services d’aide à domicile (Saad) au titre de 2017. Et procède à la délégation de la première tranche de crédits de 5 millions d’euros aux agences régionales de santé pour les structures dans le ressort d’un conseil départemental ou d’une métropole n’ayant pas déposé une demande d’aide avant le 20 janvier 2017 auprès de la CNSA.

Modifiées par arrêté du 17 mars 2017, les modalités de répartition et d’emploi des crédits d’aide à la restructuration des services d’aide et d’accompagnement à domicile (Saad) – représentant 6 millions d’euros – sont explicitées par une instruction conjointe de la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS) et de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA).

5 millions d’euros notifiés aux ARS

Comme prévu par l’arrêté, un premier volet de 5 millions d’euros a été notifié par la CNSA aux agences régionales de santé (ARS) pour les Saad dans le ressort d’un conseil départemental ou d’une métropole qui n’a pas déposé auprès de la CNSA une demande d’aide avant le 20 janvier 2017. Au total, 34 départements, dont la liste est dressée en annexe 2 de l’instruction, sont concernés. Il est rappelé que les Saad demandeurs d’une aide au titre de ce premier volet doivent constituer un dossier adressé à leur ARS au plus tard le 29 juin 2017.

Une autre instruction, programmée pour le début du deuxième semestre 2017, viendra préciser les modalités d’accès au deuxième volet de l’aide à la restructuration, d’un montant de 1 million d’euros. Cette enveloppe pourra être augmentée par les crédits restant le cas échéant, après la signature des conventions entre la CNSA et les conseils départementaux (ou métropoles).

Conclusion d’un CPOM

Les modalités d’instruction, de sélection des demandes et de versement de l’aide, prévues par une circulaire du 26 février 2013, sont reconduites sous réserve des particularités tenant au calendrier de dépôt des demandes et à l’appréciation des années de référence des pièces du dossier.

Attention : les Saad doivent conclure avec leur conseil départemental et leur ARS un contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens (CPOM) pour le bénéfice de l'aide à la restructuration en lieu et place du « contrat de retour à l’équilibre » exigé jusqu’à présent. Pour autant, il est demandé aux parties de conclure un « plan » de retour à l’équilibre.

Des contreparties

En guise de « contreparties » à l'aide, les opérateurs, une fois la situation de crise surmontée, doivent s’inscrire dans un « contrat d’amélioration de leurs prestations et d’actions » contribuant notamment à la mise en œuvre de « parcours » répondant aux besoins des publics qu’ils accompagnent.

Enfin, comme l’an dernier, consigne est donnée aux ARS « d’éviter le saupoudrage » de l'aide à la restructuration et « de la rendre efficace ». Les Saad prioritaires sont ceux qui n’ont pu bénéficier de l’aide en 2016, voire en 2014 ou pour lesquels, de manière dûment argumentée, un appui supplémentaire est estimé nécessaire.

Source : instruction du 21 mars 2017.

Sybilline Chassat-Philippe






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s], de Direction[s] Clés et au Guide du directeur
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 153 - mai 2017
Illettrisme. Des efforts à poursuivre
Voir le sommaire

Dossiers

Formation des directeurs et cadres
Dossier spécial 2017

Que vous soyez directeur général, de pôle, de dispositif, d’établissement ou chef de service, tout juste arrivé dans la fonction, le secteur ou au contraire doté d’une solide expérience professionnelle… la formation est un passage incontournable...
Lire la suite

Depuis plusieurs années, la lutte contre l'illettrisme constitue un enjeu pour les pouvoirs publics. Mais aussi pour les employeurs, en particulier ceux du secteur social et médico-social soumis à des impératifs tant réglementaires que de qualité....
Lire la suite

Rares sont les champs du secteur social épargnés par la crise migratoire qui secoue l’Europe, et en particulier la France. Dans les domaines de l’asile, de l’hébergement ou encore de la protection de l’enfance, les gestionnaires tentent...
Lire la suite

sub Aap Découvrez Direction[s] Clés en vidéo En savoir plus Je m'abonne
Offres d'emploi
Cette semaine 14 annonce(s)
Association POSABITAT

Directeur d'association (H/F)

APAPHPA SIEGE

Directeur Général (H/F)

Bercail Saint Denis

Chef du service éducation (H/F)

ADIAPH

Directeur d'établissement (H/F)

ADIAPH

Directeur d'établissement (H/F)


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] 2017

Le Trophée Direction[s] est lancé !

Date limite de dépôt des candidatures : 20 juillet 2017

Téléchargez le dossier de candidature
____________________________________

Espace pratique