Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Assistant familial
L’assistant familial accueille des mineurs à son domicile

05/05/2021

Dans le cadre de l’aide sociale à l’enfance ou d’un placement judiciaire, ce professionnel héberge des enfants au sein de sa propre famille.

Sous réserve d’être agréé par le conseil départemental, l’assistant familial accueille, à titre permanent, à son domicile, de un à trois mineurs ou jeunes majeurs (jusqu’à l’âge de 21 ans). Son rôle ? Leur procurer des conditions de vie leur permettant de poursuivre leur développement physique, psychique et affectif et leur socialisation.

Lieux d’exercice

Les quelque 40 000 assistants familiaux accueillent chez eux près de 70 000 enfants. Ils sont surtout employés par les structures de l’aide sociale à l’enfance (ASE), les services de placement familial gérés par les établissements privés associatifs autorisés et habilités, les services d’accueil familial spécialisé ou ceux de psychiatrie infanto-juvénile dans le cadre de l’accueil familial thérapeutique. En 2016, la branche associative sanitaire, sociale et médico-sociale (Bass) en comptait plus de 4 000 dans le champ de la protection de l’enfance.

Rémunération et conditions de travail*

Les rémunérations diffèrent selon les départements. Pour un accueil continu, la rémunération garantie comprend une partie liée à l’accueil global, qui assure la charge de travail indépendamment du nombre et des jours de présence des enfants. Elle est aussi versée en attente de l’accueil du premier enfant durant le stage préparatoire ou entre deux accueils. Son montant mensuel ne peut être inférieur à 50 fois le Smic horaire (10,15 euros), auquel s’ajoute un montant minimum de 70 fois le Smic horaire par mois et par enfant. Mais ce mode de rémunération pourrait évoluer. Dans la CCN 66, pour deux enfants gardés, les salaires s’échelonnent de 1928 euros brut par mois, en début de carrière, à 2 295 en fin. Les assistants familiaux perçoivent aussi une indemnité d’entretien, versée par l’employeur.

Diplôme et formation

Tout AF doit effectuer un stage préparatoire (60 heures) organisé par l’employeur, dans les deux mois avant la première mission, avant de suivre une formation en cours d’emploi dans les trois ans suivant la signature de son premier contrat. D’une durée de 240 heures, elle est délivrée en alternance sur 18 à 24 mois, permettant d’obtenir le diplôme d’État (DEAF), de niveau III, qui devrait être réformé début 2022. Si suivre la formation du DEAF est obligatoire, obtenir le diplôme ne l’est pas, mais cela pourrait évoluer. Les professionnels titulaires d’un diplôme professionnel d’auxiliaire de puériculture (DPAP), d’un diplôme d’État d’éducateur de jeunes enfants (DEEJE), d’éducateur spécialisé (DEES) ou de puéricultrice sont dispensés de cette formation.

Validation des acquis de l’expérience : oui

* Chiffres au 1er  janvier 2021

À lire

Rapport de la Mission d’information sur l’aide sociale à l’enfance, Assemblée nationale, juin 2019

Les conditions d’exercice des fonctions d’assistant familial,  Mission d’enquête sur le placement familial au titre de l’ASE, rapport de l’Igas, mars 2013

DEAF, Diplôme d’État d’assistant familial, Corinne Verdu, Patricia Velasquez, éd. Dunod, 2018

Pour réussir le placement familial, Christian Allard, éd. ESF, 2017

En savoir plus

Association nationale des placements familiaux : www.anpf-asso.org

Fédération nationale des assistants familiaux : www.fnaf.fr

Union fédérative nationale des associations de familles d’accueil et assistantes maternelles : www.ufnafaam.fr

Décret n° 2005-1772 du 30 décembre 2005 et arrêté du 4 juillet 2007 (DEAF)

Arrêté du 30 juillet 2007 (formulaires en vue de l'agrément)

Circulaire DGAS/SD.4A/SD.2B n° 2006-303 du 5 juillet 2006 (DEAF)


La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires


Le Magazine

N° 203 - décembre 2021
Baromètre Direction(s). Manque d'attractivité, le seuil d'alerte est dépassé
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Les PEP CBFC

Directeur de Pôle Préventions et Soins H/F

ADDSEA Sauvegarde Bourgogne Franche Comté

DIRECTEUR ADJOINT (H/F)

Résidence d’Automne - APADIC

DIRECTEUR EHPAD H/F

Ville de Romainville

RESPONSABLE DE CENTRE SOCIAL (H/F)

Maison Départementale de l'Enfance

Chef de service éducatif H/F


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.

   

            

sub Aap Découvrez Direction[s] Clés en vidéo En savoir plus Je m'abonne