Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Mesure judiciaire d'investigation éducative
Nouvelle tarification, mêmes incertitudes

22/09/2011

Même revu et corrigé, à l'issue de la concertation entre la Direction de la protection judiciaire de la jeunesse (DPJJ) et le secteur associatif habilité (SAH), le mode de tarification de la mesure judiciaire d'investigation éducative (MJIE) reste compliqué. Le texte apporte peu de modifications à l'annexe 2 de la circulaire budgétaire du 7 février 2011. C'est toujours un prix à l'acte, forfaitaire, qui est déterminé. Et le nombre de MJIE à prendre en compte dans la tarification est pondéré en fonction de la taille de la fratrie de chaque famille investiguée. Seules nouveautés : le calcul se fonde sur un « ratio fratrie » (qui correspond au nombre moyen d'enfants par famille au cours des « années antérieures ») et le coefficient progressif pour chaque mineur supplémentaire est rehaussé (il passe de 0,4 à 0,5). Pour déduire le nombre d'équivalents temps plein (ETP) nécessaires dans un service et par type d'emploi, c'est un temps moyen d'intervention de 61 heures (au lieu de 60) qui est retenu.

Quel impact sur l'emploi ?

Comme annoncé en avril 2011, la période transitoire est bien prorogée de six mois : jusqu'au 31 décembre les magistrats peuvent continuer de prescrire des mesures d'investigation et d'orientation éducative (MIOE) et des enquêtes sociales (ES). Un temps qui pourrait permettre d'évaluer les conséquences de la nouvelle tarification sur les structures, en termes d'emploi et d'organisation. Et peut-être de revoir le partage d'activité entre PJJ et SAH. « Nous sommes dans une période de flou total, constate Michel Folliot, président de la Fédération nationale des services sociaux spécialisés de protection de l'enfance et de l'adolescence en danger (FN3S). Nous avons lancé une enquête auprès de nos adhérents afin qu'ils estiment, notamment, les pertes d'emplois au regard de la nouvelle tarification. Et nous attendons les arbitrages interrégionaux de la DPJJ relatifs aux projets de ses services. Ils devraient être connus début octobre. »

Avenant n° 1 du 31 août 2011 à la circulaire n° NOR JUSF1104214C du 7 février 2011

Aurélia Descamps

Publié dans le magazine Direction[s] N° 89 - novembre 2011






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 188 - juillet 2020
Environnement. S'engager durablement
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
AHIS Cahors

DIRECTEUR (H/F)

ITINOVA

DIRECTEUR H/F – CDD (longue durée)

Association Championnet - Esat Ménilmontant

RESPONSABLE DU DEVELOPPEMENT COMMERCIAL (H/F)

ASPEC

Directeur d’établissement (H/F)

AHS FRANCHE CONTE

DIRECTEUR D'ETABLISSEMENT (H/F)


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.