Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Évaluations interne et externe
Le cadre est (enfin) clarifié

24/11/2011
Sabine Fourcade (DGCS)

810 établissements et services sociaux et médico-sociaux (ESSMS) ont d’ores et déjà procédé à leur évaluation externe (1). Soit à peine 3,3 % des 24 500 structures, dont les rapports sont attendus avant le 31 décembre 2014 ! C’est dire l’ampleur du chantier qui attend le secteur, toujours dans l’expectative. Mais la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS) vient d’apporter les indispensables précisions relatives aux obligations des gestionnaires en matière d’évaluations interne et externe. Soit les deux volets d’une même démarche d’amélioration de la qualité, à faire figurer impérativement dans le rapport d’activité des structures, rappelle l’administration.

Signal d’alerte

La DGCS revient notamment sur les échéances à venir, qui varient en fonction des types de structures, ainsi que de leurs dates d’autorisation et d’ouverture. Parmi les objectifs ? Éviter l’embouteillage prévisible dans les services des autorités de contrôle et de tarification, destinataires des rapports.

Sur le front de la méthodologie de l’évaluation interne, les choses sont claires : à l’Agence nationale de l’évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux (Anesm) le cadre (2), aux gestionnaires le choix des outils. Dans tous les cas, les rapports doivent notamment préciser la méthode et les référentiels utilisés. Le non-respect de ces obligations constituera, pour les autorités, un signal d’alerte sur le bon fonctionnement des ESSMS, un « point de départ au dialogue ».

En matière d’évaluation externe cette fois, l’articulation avec le renouvellement de l’autorisation est clarifiée (3). « Exclusivement subordonnée aux résultats de l’évaluation externe », l’autorisation est reconduite tacitement. Toutefois, son renouvellement pourra être conditionné au dépôt d’une demande spécifique ou aux résultats d’une nouvelle procédure d’évaluation, à mener dans les six mois. Cette injonction devra être notifiée à la structure, au moins un an avant la date prévue du renouvellement.

La DGCS préconise des réunions régionales, entre les directeurs d’établissements et les services concernés, et avec l’appui de l’Anesm. Qui devrait, sous peu, publier des recueils d’évaluation (procédures, références et recommandations) pour chaque type de structures.

Circulaire DGCS/ SD5C/2011/398 du 21 octobre 2011

(1) Bilan de l'évaluation externe au 30 juin 2011, sur le site de l'Anesm.
(2) La conduite de l'évaluation interne dans les établissements et services, recommandationde l'Anesm, juillet 2009

(3) Lire Direction(s) n° 90, p.52

Gladys Lepasteur

Publié dans le magazine Direction[s] N° 91 - janvier 2012






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 197 - mai 2021
Impact social. Au service des valeurs
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Le Fil d'Ariane

Psychiatre/Pédopsychiatre H/F

La Crèche LOS PICHONETS

Responsable de crèche H/F

ADAPEI DE L'ARIEGE

DIRECTEUR DE POLE ADULTE (H/F)

GROUPE SOS SOLIDARITES

CHEF DE SERVICE H/F

Département d'Ille-et-Vilaine

DIRECTEUR H/F


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.