Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Équipement
Des bornes de recharge pour voitures électriques

01/10/2018

Afin de réalimenter votre flotte électrique et les véhicules de vos salariés, faites installer des bornes de recharge. L’opération est notamment plus rapide qu’avec une prise raccordée au secteur.

Pour recharger les véhicules électriques de votre flotte [1] ou ceux de vos collaborateurs, l’installation de bornes spécifiques est préférable à l’utilisation de prises sur secteur. D’une part, cela assure une certaine sécurité. En cas de défaillance, seules les bornes sont mises hors circuit. D’autre part, elle permet de recharger plus rapidement les batteries. « Sur une prise secteur, la vitesse de recharge est de 8 km d’autonomie par heure de charge, indique l'installateur Romuald Jamin. Avec une borne normale de 3,7 kW, vous atteignez les 20 km par heure de charge, et avec une puissance de 7 kW, ce sont 40 km par heure. » Il existe également des bornes de recharge « accélérée » de 11 kW (75 km par heure) et 22 kW (150 kW par heure). Enfin, les bornes dites « rapides » (très chères) sont destinées aux autoroutes et aux supermarchés.

Quelles puissances prévoir ?

Tout d’abord, celles qui sont compatibles avec vos véhicules électriques. La technologie de certains modèles n’exploite pas les capacités des bornes de plus de 7kW. Ensuite, il faut adapter la puissance aux usages comme le recommande Romuald Jamin : « Quand des salariés laissent leur véhicule de 8 heures à 18 heures, il n’est pas utile de n’installer que des bornes de 22 kW. Même constat pour les flottes de véhicules qui stationnent toute la nuit ». En effet, une voiture branchée de 22 heures à 8 heures retrouverait 200 km d’autonomie sur une borne de 3,7 kW, et 400 km sur un modèle de 7 kW. C’est le choix fait par les Papillons blancs de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine). « Nous avons fait installer deux bornes : une de 3,7 kW et une autre de 7 kW. Nous n’effectuons jamais de charge pleine. Chaque soir, nos deux véhicules électriques, des Renault Zoé, sont branchés pour se réalimenter la nuit », témoigne Karim Bouaziz, chef de service. En revanche, il peut être utile d’installer une borne de 22 kW, si le parc automobile est compatible bien sûr, pour faire face à des urgences.

Quels coûts ?

Le prix des bornes s’élève entre 500 et 1 200 euros, les plus chères étant des modèles connectés qui permettent une gestion des consommations. À ces montants, il faut ajouter celui de l’inmplantation qui varie e fonction de la configuration des lieux et de l’installation électrique existante, nécessitant plus ou moins de génie civil. S’il s’agit de tirer quelques dizaines de mètres de câbles et de mettre en place les bornes sur les murs d’un bâtiment, l’installation coûte entre 2 000 et 4 000 euros par borne. Une facture qui peut être réduite par une aide financière. Les établissements peuvent s’appuyer sur Advenir. « C’est un programme basé sur les certificats d’économies d’énergie. Les obligés sont EDF, Bolloré Énergie, Leclerc et Intermarché, explique Nathalie Léger, chef de projet à Avere-France, association nationale pour le développement de la mobilité électrique, en charge de ce programme. Les taux et montants de la prime atteignent 40 % des dépenses avec un plafond de 1 000 euros par borne, augmenté de 360 euros s’il y a une gestion intelligente de la station (déclenchement sur des signaux tarifaires, lissage de la puissance électrique globale…). » L’octroi de la prime nécessite toutefois de réaliser une demande au parcours bien balisé (lire l'encadré). « L’installateur s’est occupé de tous les documents et de toute la procédure de la demande de subvention. Nous n’avons eu qu’à remplir l’attestation sur l’honneur », intervient Karim Bouaziz. Pour équiper l’institut médico-éducatif (IME) Léonce Malécot (géré par les Papillons blancs) de deux bornes, la mise en place a finalement coûté 3 353 euros TTC après déduction de la prime de 1 916 euros, soit 36 % du montant des travaux. Un bon coup de pouce.

[1] Lire Direction[s] n° 166, p. 35

Pascal Nguyên

Décrocher la prime Advenir en quatre étapes

1- Faire appel à un installateur ayant des offres labellisées sur le site http://advenir.mobi ou à votre propre installateur qui fera labelliser ses offres au préalable. L’installateur doit être qualifié Infrastructures de recharge des véhicules électriques (IRVE).

2- Effectue la demande de prime en ligne en renseignant toutes les informations techniques, puis télécharger le devis (sa date doit être postérieure à la labellisation de l’offre) indiquant la description précise de l’installation et son montant. L’installateur peut s'en charger en votre nom.

3- Advenir propose un montant de prime sur un document à signer et renvoyer. Puis réaliser les  travaux dans les six mois.

4- À la finalisation des travaux, télécharger la facture et indiquer qui récupère la prime : vous ou l’installateur. Dans ce dernier cas, la déduction doit être clairement indiquée sur la facture signée avec le prestataire. Puis remettre à Advenir une attestation sur l’honneur de fin des travaux accompagnée d’une photo de l’installation (voire aussi de photos pendant les travaux pour faciliter les contrôles). Joindre les informations bancaires pour percevoir la prime et l’attestation de la qualification IRVE de l’installateur. La prime est versée sous 45 jours maximum.

Publié dans le magazine Direction[s] N° 168 - octobre 2018






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 175 - mai 2019
Jeunes majeurs. Un avenir à conquérir
Voir le sommaire

Offres d'emploi
Cette semaine 18 annonce(s)
Association Championnet

DIRECTEUR (H/F)

MAISON D'ENFANTS F.A.R.E

CHEF DE SERVICE EDUCATIF (H/F)

Association TEMPS DE VIE

DIRECTEUR Maison d’Enfants à Caractère Social (H/F)

CESAP

CHEF DE PROJET SECTEUR MEDICOSOCIAL (H/F)

APAJH GUYANE

CHEF DE SERVICE (H/F)

INSTITUT DON BOSCO

Directeur Comptable et Financier (H/F)

ATE 67

RESPONSABLE DES ATELIERS (H/F)

ASSOCIATION LES FONTAINES

DIRECTEUR DITEP (H/F)

ASSOCIATION LA NOUVELLE FORGE

DIRECTEUR DE POLE (H/F)

Département de l'Indre

RESPONSABLE SU SERVICE DE L'AIDE SOCIALE A L'ENFANCE (H/F)

Département de l'Indre

DIRECTEUR ADJOINT DE LA DPDS

Les PEP71

Directeur de Pôle Médicosocial

Le Département du TARN

Responsable de la maison du Département de Cantepau (H/F)

Le MAS de Villevieille

RESPONSABLE D'UNITE D'INTERVENTION SOCIALE (H/F)

ASSOCIATION DOCTEURS BRU

DIRECTEUR GENERAL (H/F)

FONDATION SAVART

DIRECTEUR D'ETABLISSEMENT (H/F)

Le DEPARTEMENT DU LOT

CHEF DU SERVICE PROTECTION ENFANCE (H/F)

ATSM 77

RESPONSABLE d’ANTENNE H/F


Voir toutes les offres
Trophée 2019 : l'essentiel

Dépôt des candidatures
jusqu'au 19 juillet 2019

Téléchargez le dossier de candidature ici
________________________________________  

Le 15e Trophée Direction[s] est organisé sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.

   

            

Voir le palmarès 2018
Voir le reportage vidéo du lauréat 2018

Espace pratique