Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Évaluation des ESSMS
Le nouveau dispositif en suspens

19/01/2022

Mi-janvier, les organisations du secteur social et médico-social étaient toujours dans l'attente d'une clarification du ministère de la Santé sur la mise en œuvre du nouveau système d'évaluation. Alors que tous les outils étaient prêts (ou sur le point d'être validés) pour un démarrage au 1er janvier, la censure par le Conseil constitutionnel de l'article 52 du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) a suspendu le processus mi-décembre.

À la recherche d'une base légale

Le texte fondait juridiquement la nouvelle procédure sur le seul référentiel de la Haute Autorité de santé (HAS) et fixait celle d'accréditation des organismes évaluateurs. En clair ? Il fournissait la base légale indispensable pour sa mise en œuvre. Un coup dur pour la HAS et un camouflet pour les ministères sociaux, qui s'efforçaient depuis de trouver un nouveau véhicule législatif.

Dans quels délais ? « Les travaux sont en cours pour que le report soit le plus bref possible », se bornait à indiquer mi-janvier la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS). « Cette décision conduit à laisser l'ensemble du secteur dans un vide et une insécurité juridiques », s'alarmaient toutefois une vingtaine d’organisations dans un courrier au gouvernement. Ce, d'autant plus que les premiers rapports « nouvelle version » sont attendus dès décembre 2022 [1]. Pour permettre aux gestionnaires de se préparer, les signataires demandent la publication immédiate du référentiel de la HAS et de son manuel d'utilisation.

Un consensus fissuré

Dans le même temps, le consensus affiché sur le contenu de la réforme s'est fissuré. Dans un texte diffusé mi-décembre, douze organisations [2] dénoncent « le renoncement de la HAS à son exigence de qualité et de rigueur ». En cause ? La modification du Code de l’action sociale et des familles « qui rompt définitivement le lien » entre évaluation et respect des recommandations de bonnes pratiques professionnelles (RBPP), mais aussi la « fin des équivalences » entre évaluation et démarches de certification. « Ces craintes s'atténueront quand nous pourrons diffuser les outils », veut croire la directrice de la qualité de l'accompagnement social et médico-social à la HAS, Véronique Ghadi. Qui assure que le lien avec les RBPP est « matérialisé dans le manuel » et que les certifications, signes d'un « engagement sur les questions de qualité », favoriseront les réponses aux critères. En ce sens, elles sont « complémentaires sans toutefois se substituer à l’évaluation ». De toute façon, le dispositif ne bougera plus, tranche la DGCS : « Hormis la date d'entrée en vigueur de la réforme, les annonces relatives aux orientations et à la nouvelle approche restent bien valables. »

[1] Lire Direction[s] n° 204, p. 6

[2] Dont Autisme France, Fédésap, Unafam, Unapei, Unaforis…

Clémence Dellangnol

Publié dans le magazine Direction[s] N° 205 - février 2022






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 208 - mai 2022
Placés sous main de justice. Hors les murs
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Ecole Supérieure du Travail Social

DIRECTEUR GENERAL (H/F)

CDEF 31

CADRE SOCIO-EDUCATIF ou CADRE DE SANTE

Le Département de la Manche

Cadre territorial de l’aide sociale à l’enfance Saint-Lô (f/h)

Le Département de la Manche

CADRES AIDE SOCIALE A l'ENFANCE (H/F)

Institut Michel Flandre

DIRECTEUR GENERAL (H/F)


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Candidatez avant le 20 juillet 2022 !

Téléchargez le dossier de candidature

La soirée de remise des prix se tiendra début décembre 2022 à Paris

Plus de 200 initiatives innovantes
déjà récompensées.

Cette année, pourquoi pas vous ? 

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

En partenariat avec :