Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Inclusion sociale
"Sécuriser les acteurs du logement d'insertion"

21/10/2015

La Fédération des associations et acteurs pour la promotion de l’insertion par le logement (Fapil) s’alarme des conséquences de la disparition annoncée des outils de garantie contre les loyers impayés. Sébastien Cuny, délégué général, revient sur cet enjeu primordial pour le logement d’insertion.

Sabastien Cuny (Fapil)

Vous pointez une menace sur les capacités existantes du logement d’insertion. C'est-à-dire ?

Sébastien Cuny. La Fapil gère, via ses agences immobilières à vocation sociale (AIVS), quelque 11 500 logements en mandat de gestion. Pour convaincre des propriétaires de louer leur bien à bas loyer à des ménages en difficulté, la garantie contre les impayés constitue une incitation primordiale. Or, les outils existants, telle la garantie contre les risques locatifs (GRL), disparaissent en 2016. Et le dispositif Visale [1], qui a vocation à prendre la suite en début d’année, concerne pour l’heure uniquement les logements qui seront nouvellement captés dans le parc privé. D’où un risque de voir les propriétaires actuels se retirer à l’occasion de l’expiration du bail.

Ce, alors que le gouvernement mobilise fortement le logement d’insertion dans le contexte actuel…

S. C. En effet, le plan de résorption des nuitées hôtelières ainsi que les dispositifs prévus pour l’accueil de 30 000 réfugiés supplémentaires en deux ans sollicitent notre secteur de manière significative. Le premier prévoit à lui seul la création de 9000 places en intermédiation locative, soit environ 3000 logements.

Le ministère du Logement vous a-t-il apporté des réponses ?

S. C. Lors d'une rencontre avec le cabinet de la ministre l'été dernier, nous avons souligné l’importance de ces outils de garantie pour la mobilisation du parc privé. Nous avons argué que le nouveau dispositif doit reprendre automatiquement l'intégralité des garanties existantes pour sécuriser les acteurs. Si le gouvernement s'en préoccupe, nous restons à ce jour dans une forte incertitude.

[1] Visa pour le logement et l’emploi

Justine Canonne

Publié dans le magazine Direction[s] N° 136 - novembre 2015






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 199 - juillet 2021
Sexualité des usagers. Vers la fin du tabou ?
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
APSI

DIRECTEUR H/F

Association Les Papillons Blancs de l'Autunois

CHEF DE SERVICE (H/F)

ACTION ENFANCE

CHEF DE SERVICE H/F - CHATEAUNEUF SUR LOIRE (45) - CDI

Département de la Haute Garonne

RESPONSABLE ADJOINT DE MAISONS DES SOLIDARITÉS H/F

PEP 71

Directeur de Pôle H/F


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.