Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Travailleurs handicapés
Nouvelles obligations des employeurs

26/11/2009

À compter du 23 avril 2010, les lieux de travail et les locaux annexes dans les bâtiments neufs ou rénovés devront être accessibles aux travailleurs handicapés, quels que soient leur handicap et leur effectif. Ces derniers doivent pouvoir "accéder à ces lieux, y circuler, se repérer, communiquer, avec la plus grande autonomie possible". Les lieux de travail seront conçus de manière à permettre l'adaptation des postes de travail. Toutefois, en cas d'impossibilité technique liée à l'environnement du bâtiment, des dérogations peuvent être accordées par le préfet. Après avis de la Commission consultative départementale de sécurité et d'accessibilité. En matière de sécurité incendie, les bâtiments existants, dans lesquels peuvent se trouver réunies plus de 50 personnes, devront être pourvus d'une alarme sonore - déjà obligatoire - complétée par un ou des systèmes d'alarme adaptés au handicap des salariés. Cet équipement devra être installé au plus tard le 23 avril 2010.

Le décompte de salariés handicapés

De son côté, la Direction générale de l'emploi a précisé les nouvelles modalités de calcul des effectifs de travailleurs handicapés permettant aux employeurs de remplir leur obligation d'emploi. Jusqu'en 2008, chaque salarié handicapé était compté pour une unité, s'il avait été présent au moins six mois dans l'année. Cette règle est supprimée. Désormais, quelle que soit la nature ou la durée de son contrat de travail (CDI, CDD, mise à disposition et intérim), le salarié handicapé, dont la durée de travail est égale ou supérieure à la moitié de la durée légale ou conventionnelle, compte pour une unité multipliée par le nombre de jours de présence effective. Celui dont la durée de travail est inférieure à la moitié de la durée légale ou conventionnelle, compte pour une demi-unité multipliée par le nombre de jours de présence. La création de cette demi-unité devrait encourager l'embauche de personnes lourdement handicapées qui ne peuvent travailler qu'à temps partiel. Les employeurs peuvent également s'acquitter en partie de leur obligation d'emploi en accueillant des stagiaires handicapés, dans la limite de 2 % de l'effectif total des salariés de l'établissement. La liste des stages admis à ce titre a été élargie au-delà de ceux relevant de la formation professionnelle. La durée de ceux-ci doit être supérieure ou égale à 40 heures. L'ensemble de ces nouvelles modalités de calcul entrent en vigueur au titre de 2009 (déclaration en 2010) et des années suivantes.

Décret n° 2009-1272 du 21 octobre 2009 Circulaire DGEFP n° 2009-41 du 21 octobre 2009
Nadia Graradji






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 199 - juillet 2021
Sexualité des usagers. Vers la fin du tabou ?
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
APSI

DIRECTEUR H/F

Fondation Jacques Chirac - Mas les Tamaris

CHEF DE SERVICE EDUCATIF (H/F)

ACTION ENFANCE

CHEF DE SERVICE H/F - CHATEAUNEUF SUR LOIRE (45) - CDI

Association Les Papillons Blancs de l'Autunois

CHEF DE SERVICE (H/F)

PEP 71

Directeur de Pôle H/F


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.