Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Jurisprudence Complément métier
Salaire conventionnel versus Smic

03/01/2013

Le complément métier de 15 points prévu par la convention collective nationale du 31 octobre 1951 (CCN 51) fait partie du salaire conventionnel et doit être pris en compte pour vérifier que celui-ci est au moins égal au Smic. Tel est en substance la décision que la Cour de cassation a récemment rendue. En l’espèce, un agent hôtelier hospitalier estimait que cette prime, liée au caractère contraignant du travail, ne constituait pas une contrepartie de l’activité, mais compensait des sujétions particulières. À savoir, exécuter « pendant au moins la moitié de son temps ses tâches au contact des usagers », comme indiqué dans la CCN 51. Un argument rejeté par la haute juridiction. Elle s’en remet à l’appréciation du conseil des prud’hommes pour qui « ces sommes étaient versées en contrepartie du travail ».

« La Cour de cassation confirme les termes de l’avenant du 3 avril 2009 relatif au salaire minimum conventionnel, souligne Sylvie Amzaleg, directrice des relations du travail à la Fédération des établissements hospitaliers et d’aide à la personne, privés non lucratifs (Fehap). Le complément métier est bien cité dans la liste des éléments dont il faut tenir compte pour évaluer le Smic. » Pour rappel, l'avenant garantit à tous les professionnels relevant de la CCN 51 un salaire minimum « déterminé en prenant en considération l'ensemble des éléments de rémunération perçus en contrepartie ou à l'occasion du travail […] qui ne peut être inférieur au Smic ». Pour évaluer ce dernier point, le texte exclut des critères d’appréciation la prime d’ancienneté, mais énumère plusieurs revenus à prendre en compte dans le calcul. Outre les compléments métier, diplôme et encadrement, la convention collective retient notamment la prime décentralisée, les indemnités de travail de nuit et les heures supplémentaires.

Cass. soc., 14 novembre 2012, n° 11-14862

Élise Brissaud

Publié dans le magazine Direction[s] N° 104 - février 2013






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 193 - décembre 2020
CSE. Renouer le dialogue
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
VILLE DE BLOIS

Directeur H/F

Département du Gers

Chef du service aide sociale à l’enfance (ASE) (h/f)

ADPEP 69/ML

DIRECTEUR GENERAL  H/F

ASBL 44

Chef de service coordinateur du parcours des jeunes

Association SAUGE

Directeur(rice) (H/F)


Voir toutes les offres
Agenda
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.