Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Jurisprudence/Visite médicale non effectuée
Un préjudice indemnisé s'il est prouvé

17/10/2018

Un employeur qui n’a pas organisé la visite médicale d’embauche d'un salarié en temps et en heure ne pourra plus être systématiquement condamné à lui verser des indemnités. La Cour de cassation a récemment débouté un professionnel qui avait attaqué son entreprise au motif qu’il n’avait pas bénéficié de cette visite à la date de conclusion de son contrat. Pour la Haute juridiction, faute de pouvoir prouver ce préjudice, le salarié ne peut prétendre à une indemnisation. Elle rappelle en outre que l’existence et l’évaluation d’un préjudice relèvent de l’appréciation des juges du fond.

Revirement

Cette décision « enterre définitivement la jurisprudence antérieure qui posait comme principe que le manquement de l’employeur à son obligation d’assurer une visite médicale d’embauche causait nécessairement un préjudice au salarié qui devait être automatiquement indemnisé, rappelle l'avocate Gabrielle Fingerhut. Désormais, celui-ci devra être avéré pour que le professionnel obtienne réparation ».

Mais si cet allégement de la sanction permettra, notamment aux petites structures ne comptant pas de services de ressources humaines, « de ne plus avoir cette épée de Damoclès au-dessus de la tête, cela ne les dédouane pas d'organiser la visite », tient à préciser l'avocate.

Une décision transposable

Au delà, quelle portée pour cet arrêt ? Il « pourrait être transposable à l’ensemble des litiges relatifs au manquement de l’employeur aux règles de suivi médical des salariés, quelle que soit la nature de ces visites », ajoute l'avocate. Il pourrait ainsi s’appliquer à celles d’information et de prévention qui ont, depuis la loi Travail du 8 août 2016, remplacé les visites médicales d’embauche, excepté pour les salariés affectés à des postes comportant des risques particuliers [1].

Arrêt n° 17-15.438 du 27 juin 2018

[1] Lire Direction[s] n° 150, p. 10

Noémie Colomb

Publié dans le magazine Direction[s] N° 169 - novembre 2018






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 170 - décembre 2018
Trophée 2018. La solidarité à l'honneur
Voir le sommaire

sub Aap Découvrez Direction[s] Clés en vidéo En savoir plus Je m'abonne
Offres d'emploi
Cette semaine 16 annonce(s)
SEA 35

Directeur Général (H/F)

VILLE DE NANTES

Un Directeur ou une Directrice d'EHPAD

FONDATION de ROTHSCHILD

Directeurs (H/F)

ACESM

Directeur (H/F) des services de Préventions Spécialisés - Insertion

UDAF 13

Directeur Général (H/F)

LES AMIS DE GERMENOY

Responsable comptable et financier (H/F)

UNAPEI 60

Directeur d'Etablissement (H/F)

ADAPEI 91

Responsable administratif et financier (H/F)

GEDHIF

Chef de service (H/F)


Voir toutes les offres
Agenda
18 décembre 2018, à Dole (Jura)

Forum Access’VAE

23 janvier 2019, à Paris

Les politiques vieillesse

20 mars 2019, à Bordeaux

Vie intime, affective, sexuelle et handicap

21 et 22 mars 2019, à Biarritz

Le défi de la co-éducation

25, 26 et 27 mars 2019, à Sèvres (Hauts-de-Seine)

Représentations de la vieillesse, vieillesse des représentations


Voir tous les évènements
Trophée 2018 : l'essentiel

La cérémonie de remise du 14è Trophée Direction[s] s'est tenue le 28 novembre 2018 à Paris.

Nous vous donnons rendez-vous en 2019 pour la 15è édition.

Voir le palmarès 2018
Voir le reportage vidéo du lauréat 2018

________________________________________  

Le 14ème Trophée Direction[s] a été organisé sous le haut patronage de Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat chargée des Personnes handicapées et d'Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé.

       

En partenariat avec  : 

       

                        

Espace pratique