Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Plan Jeunes
Relance des contrats aidés

18/11/2020

Les contrats aidés reprennent du service. Le plan en faveur de l’emploi des jeunes, annoncé cet été par le Premier ministre, a fixé l'objectif de 10 000 contrats initiative emploi (CIE) en 2020, puis 50 000 en 2021. Mais aussi de 20 000 parcours emploi compétences (PEC), puis 60 000  sur les mêmes périodes. En effet, pour le gouvernement, le contexte économique lié à la crise sanitaire nécessite de remobiliser les contrats uniques d’insertion (CUI) dans le secteur marchand, dont l'utilisation est limitée depuis 2018. Et les structures du champ social et médico-social, identifiées comme stratégiques dans le cadre du plan de relance, font l'objet d'une attention particulière.

Quels critères d'éligibilité ?

Ces CIE et PEC s'adressent aux moins de 26 ans, à l’exception des bénéficiaires en situation de handicap pour lesquels la limite d’âge est portée à 30 ans.

Pour les CIE, une durée de neuf mois et de 30 heures hebdomadaires est établie (sauf contre-indication préfectorale), le taux de prise en charge par l'État étant de 47 %. L'éligibilité du jeune doit s’appuyer sur le diagnostic du conseiller du service public de l’emploi, pour s'assurer que ce dispositif est bien le plus adapté à sa situation sociale et professionnelle. Sa prescription est assortie d’un entretien tripartite préalable (employeur, prescripteur, bénéficiaire) et d'un suivi de l'entreprise à la formalisation de ses engagements en termes de compétences à développer. Charge en effet à l'employeur de démontrer sa capacité à accompagner au quotidien le salarié, notamment avec la désignation d’un tuteur. Un entretien de sortie entre le prescripteur et le jeune clôt le contrat, dont le renouvellement est assujéti au respect des engagements de l’employeur.

Pour le PEC, une durée de contrat de 11 mois et de 20 heures hebdomadaires est retenue, de même qu'un taux de prise en charge par l'État de 65 %. Enfin, si le nombre de ces contrats fait l'objet d'une ventilation par région, leurs enveloppes sont fongibles, précisent les pouvoirs publics. 

Circulaire n° DGEFP/MIP/MPP/2020/163 du 28 septembre 2020

Laura Taillandier

Publié dans le magazine Direction[s] N° 192 - décembre 2020






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 201 - septembre 2021
Aller-vers. Prendre les devants
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Délégation générale Groupe SOS

Directeur·trice d'Antenne de Nanterre pour son dispositif d'intermédiation locative H/F

GROUPE SOS Jeunesse

CHEF/FE DE SERVICE MECS LES TOURELLES H/F

Maison Départementale de l'Enfance

Chef de service éducatif H/F

France Terre d'Asile

Directeur Administratif et financier (F/H)

IRTS Île-de-France Montrouge Neuilly-sur-Marne

INGENIEUR DE FORMATION (H/F)


Voir toutes les offres
Agenda
28 octobre 2021, à distance

Innover pour le bien vieillir : quelles alternatives à l'Ehpad ?

3 novembre 2021, à Taissy (Marne)

C’est ma vie, c’est moi qui choisis !

4 au 5 novembre 2021, à Paris

Vous avez l’heure, nous avons le temps…

8 au 10 novembre 2021, à Paris

Santexpo

8 au 10 novembre 2021, à Paris

Santexpo


Voir tous les évènements
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.