Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Prévention de la délinquance: la confusion des genres

30/09/2006

A la suite de la présentation en Conseil des ministres du projet de loi de prévention de la délinquance, les associations remontent au créneau (1). Certes, des assouplissements ont été opérés: les travailleurs sociaux ne sont plus contraints d'informer le maire que si les personnes suivies connaissent de «graves» difficultés. Ce que la Coordination nationale des associations de protection de l'enfance juge encore trop contraignant: «Le maire peut être informé dans des cas particuliers, mais l'initiative lui revient alors de se rapprocher du professionnel». Et si un coordonnateur doit être désigné quand plusieurs services interviennent auprès d'une même personne, il faut que ceux-ci en décident entre eux, et qu'il s'agisse d'une instance coordinatrice, non pas d'une personne.

Missions respectives

C'est surtout la confusion des genres qui effraie les associations. Sur de nombreux dossiers (contrats parentaux, tutelles aux prestations familiales, rappels à la loi), le maire empiète sur le rôle des magistrats et du président du conseil général. Anormal aussi, selon elles, que la prévention de la délinquance figure parmi les missions d'action sociale du département, dénaturant ainsi sa vocation principale de protection de l'enfance. Enfin, les associations refusent de voir intégrées des énièmes modifications de l'ordonnance de 1945. Motif: celle-ci relève du ministère de la Justice, lequel, après évaluation des dispositifs, devrait mesurer l'opportunité d'une réforme, qui préserve la spécificité de la justice des mineurs.

Le Sénat examinera le texte le 13 septembre. En attendant, les groupes socialiste et communiste ont déposé des motions contre celui-ci.

(1) Lire Direction(s), n˚31, p. 9.
Marie Duribreux





Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 189 - septembre 2020
Accès aux soins. Quel remède miracle ?
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Département de la Haute Garonne

DIRECTEUR ADJOINT DE LA COORDINATION ET DU DEVELOPPEMENT SOCIAL

APAJH Alpes de Haute Provence

DIRECTEUR ADJOINT (H/F)

UGECAM NORD-EST

DIRECTEUR (H/F)

FAM Héméralia

Responsable Administratif et Financier

Sauvegarde de Seine Saint Denis

DIRECTEUR DES SERVICES ET DE L'ACTIVITE (H/F)


Voir toutes les offres
Agenda
30 septembre au 2 octobre 2020, à Issoudun (Indre)

Évaluer... Évoluer : le sens de la mesure

30 septembre au 2 octobre 2020, à Toulouse

Travail social et numérique : évolution ou révolution ?

2 octobre 2020, à Paris

Quelle société pour demain ?

5 octobre 2020, à Paris

Psychiatrie, santé mentale et parcours des personnes vulnérables...

5 et 6 octobre 2020, à Rennes

Éthique et vieillissement


Voir tous les évènements
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.