Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Projet de loi de finances 2008
12 milliards pour la solidarité

30/11/2007

Le projet de loi de finances (PLF) pour 2008, dont l'examen a débuté le 16 octobre à l'Assemblée nationale, crédite la mission « Solidarité, insertion et égalité des chances » de plus de 12 milliards d'euros.

Une enveloppe consacrée à 67 % au programme « Handicap et dépendance ». Parmi les priorités: l'amplification de l'effort d'insertion professionnelle des personnes handicapées, avec une augmentation de 70 millions d'euros des crédits accordés aux établissements et services d'aide par le travail (Esat) et à la garantie de ressources des travailleurs handicapés. La création de 2000 places d'Esat est également annoncée. Nouvelle saluée par l'union Unapei, toutefois insatisfaite de l'enveloppe budgétaire accordée à ces établissements, dont l'insuffisance, eu égard au taux prévisionnel d'inflation, « entraînera une baisse de [leurs] moyens ».

Expérimentation du RSA

Crédité de 993 millions d'euros, le programme « Prévention de l'exclusion » promet une progression de 7 % des crédits d'hébergement, d'urgence et d'insertion. Les moyens accordés aux centres d'hébergement et de réinsertion sociale et aux maisons relais devraient augmenter respectivement de 11 % et 13 %. Nouveauté 2008 : le programme « Lutte contre la pauvreté, expérimentations » regroupe, à hauteur de 40 millions d'euros, les crédits afférents à l'expérimentation du revenu de solidarité active (RSA) et au financement de l'expérimentation et de l'innovation sociale (1).

Baisse confirmée des contrats aidés dans le cadre de la mission « Travail et emploi » qui hérite de 12,3 milliards d'euros. Dans le secteur non marchand, 230000 contrats seulement seront signés, « avec un meilleur ciblage sur les personnes en plus grande difficulté », précise le gouvernement. Une décision dénoncée par le secteur depuis plusieurs semaines.

L'aide à domicile pénalisée

Autre front, celui des acteurs de l'aide à domicile, qui s'inquiètent d'un article prévoyant l'abrogation, au 1er janvier 2010, de l'exonération des cotisations patronales de sécurité sociale pour les entreprises de services à la personne. Une mesure qui épargne les prestations effectuées auprès des publics fragiles, mais risque toutefois de pénaliser fortement le secteur.

(1) Lire Direction(s) n˚ 45, p-9
Marion Léotoing





Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 181 - décembre 2019
15e Trophée. L'audace à l'honneur
Voir le sommaire

Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Association ISATIS

DIRECTEUR D'ETABLISSEMENT (H/F)

UDAF de l'Yonne

CHEF DE SERVICE (H/F)

GROUPE SOS Jeunesse

CHEF DE SERVICE H/F

Sauvegarde Isère

Chef de Service Socio-éducatif

GROUPE SOS Jeunesse

ADJOINT AU DIRECTEUR H/F


Voir toutes les offres
Trophée 2019 : l'essentiel

La cérémonie des remises de prix du 15e Trophée Direction[s] s'est tenue le 27 novembre 2019. Nous vous donnons rendez-vous prochainement pour l'édition 2020 !

Le Trophée Direction[s] est organisé sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.

   

            

 

En partenariat avec : 

Voir le palmarès 2018
Voir le reportage vidéo du lauréat 2018