Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

PLFSS 2009
Les sénateurs amendent le texte

31/12/2008

Adopté par les députés le 4 novembre, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2009 a été examiné par les sénateurs.

Malgré une forte mobilisation du secteur et l'action de la commission des Affaires sociales de l'Assemblée visant à supprimer les dispositions les plus controversées (1), les députés avaient finalement voté un texte proche de la version initiale. Confortant notamment les mesures concernant la fixation des règles de convergence tarifaire, ou encore celles prévoyant une tarification à la ressource dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad).

La « liste en sus »

Seul assouplissement apporté, et validé par le Sénat: la réintroduction des médicaments dans le forfait soins des Ephad sera expérimentée avant d'être généralisée, en fonction des conclusions du gouvernement (rendues au plus tard le 1er octobre 2010). Les sénateurs ont étendu à l'ensemble des Ehpad le principe de la « liste en sus » introduit par les députés, qui vise à sortir de la dotation soins les traitements les plus coûteux.

La version sénatoriale étend aux établissements médico-sociaux gérés par des organismes à but non lucratif la procédure de traitement des situations de « déséquilibre financier significatif et prolongé » et des dysfonctionnements de gestion, en vigueur dans le sanitaire. Elle prévoit que l'autorité de tarification adresse au gestionnaire une injonction de produire un plan de redressement, sous peine de nomination d'un administrateur provisoire. Les sénateurs ont aussi voulu donner un support législatif à des expérimentations qui vont permettre d'identifier les meilleures modalités d'hébergement temporaire médicalisé des personnes âgées.

Quant à l'Agence nationale d'appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (la convention constitutive de l'Anap devant être signée avant janvier 2010), elle aidera les structures « à améliorer le service rendu aux patients, en élaborant des outils [...] leur permettant d'optimiser leur gestion, leur patrimoine immobilier et de suivre et d'accroître leur performance, afin de maîtriser leurs dépenses ».

(1) Lire Direction(s) n˚ 57, p. 6
Noémie Gilliotte





Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 199 - juillet 2021
Sexualité des usagers. Vers la fin du tabou ?
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
APSI

DIRECTEUR H/F

Fondation Jacques Chirac - Mas les Tamaris

CHEF DE SERVICE EDUCATIF (H/F)

Département de Haute-Loire

Responsable Action sociale Insertion H/F

APAJH Sarthe Mayenne

CHEF DE SERVICE (H/F)

ADSEA 01

CHEF DE SERVICE (H/F)


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.