Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Fonction publique
La "petite catégorie A" de la filière sociale

22/02/2017

Lancée en novembre, la concertation sur la revalorisation de la filière sociale de la fonction publique s’est achevée le 2 février. Prévu par le protocole Parcours professionnels carrières et rémunérations (PPCR) signé en septembre 2015, le passage des 65 000 travailleurs sociaux en catégorie A sera effectif en 2018, en cohérence avec la reconnaissance de leur diplôme au niveau licence. Plusieurs projets de décret créant le nouveau déroulement de carrière seront présentés début mars devant les conseils supérieurs des trois fonctions publiques. Les corps correspondant aux métiers d’intervenants éducatifs (assistants socio-éducatifs, éducateurs techniques spécialisés, éducateurs de jeunes enfants, conseillers en économie sociale et familiale) seront composés de deux grades. Le premier sera organisé en deux classes pendant une période transitoire (2018-2019), avant fusion en 2020. Date à laquelle les personnels sociaux atteindront les mêmes niveaux de rémunération que les paramédicaux.

Moins de 25 euros par mois

Réclamée par les syndicats, cette revalorisation reste néanmoins en deçà de leurs attentes. « Les indices terminaux des grilles sont légèrement supérieurs à la catégorie B, mais c’est un petit "A" qui nous est proposé. Alors que ces métiers sont fortement féminisés, ce choix ne favorise pas l’égalité femmes-hommes », regrette Pascal Kessler, secrétaire général de la Fédération autonome-Fonction publique territoriale (FA-FPT).

En outre, le nouveau processus d’intégration s’étale sur deux ans. « Les agents devront donc attendre plusieurs années d’ancienneté pour passer du premier au deuxième grade, déplore Didier Bourgoin, secrétaire général du Syndicat national unitaire de la territoriale (Snuter)-FSU. Pour les personnels en fin de carrière, la réforme va se traduire par une augmentation de moins de 25 euros brut par mois ! », s’indigne-t-il.

Un troisième grade pour les cadres

Les corps qui sont déjà en catégorie A voient également leur déroulement de carrière rénovée. Un troisième grade d’avancement sera ainsi créé pour les professionnels investis de responsabilité importante. Et le certificat d’aptitude aux fonctions d’encadrement et de responsable d’unité d’intervention sociale (Caferuis) ne sera plus exigé pour se présenter aux concours internes d’accès au corps de conseillers socio-éducatifs.

Noémie Colomb

Publié dans le magazine Direction[s] N° 151 - mars 2017






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 198 - juin 2021
Ressources humaines. Le digital étend sa toile
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Association Au Fil de la Vie

Directeur Général H/F

Département de la Haute Garonne

RESPONSABLE DE MAISONS DES SOLIDARITÉS H/F

Département de Haute-Loire

Responsable Action sociale Insertion H/F

GCSMAS Envol

DIRECTEUR DE POLE (H/F)

ADSEA 01

CHEF DE SERVICE (H/F)


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.