Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

12e Trophée Direction[s]

Palmarès 2016

05/01/2017 -  C’est un cru 2016 particulièrement riche et représentatif du secteur et de ses défis ! Le palmarès du 12e Trophée Direction[s] met un coup de projecteur sur les questions de coopération et de décloisonnement, au service de parcours individualisés et modulés tendant vers le droit commun. Le lauréat, également primé dans la catégorie « Coopération et ouverture sur l’environnement », est emblématique de ces projets partenariaux et intégrés sur leur territoire. La Ferme des possibles vise le développement économique des acteurs de l’ESS, l’insertion de publics fragilisés et la sensibilisation des habitants et entreprises aux modes de production et de consommation alternatifs. Le primé dans la catégorie « Promotion de la citoyenneté et de participation des usagers », La Maison du Coudray (Essonne), reçoit en bonus le Prix des lecteurs. Une façon de montrer que l’innovation se trouve aussi dans les actions toutes simples, à l’initiative des usagers. Enfin, le magazine a renouvelé l’expérience du Prix de la rédaction « Diriger demain ». Il s’adressait aux futurs directeurs afin de les faire plancher sur leur vision de leur fonction, de leur posture, de leurs enjeux et défis. C’est le texte d’Agnès Uger, élève D3S, qui a remporté cette seconde édition.

SOMMAIRE DU DOSSIER :

  • 12e Trophée Direction[s]
  • Palmarès 2016
  • Diriger demain, essai de pamphlet philosophique

Trophée Direction[s]
Palmarès 2016

01/12/2016

Catégorie Coopération et ouverture sur le territoire

Lauréat et Trophée 2016 

Association La Résidence sociale, à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) et la SCIC Novaedia, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis)

Action. La Ferme des possibles, à Stains (Seine-Saint-Denis). Méconnaissance des métiers de la terre, chômage des jeunes, demande de produits alimentaires bio, problématique d’insertion des adultes en situation de handicap… Portée désormais par une société coopérative d’intérêt collectif (SCIC), la Ferme des possibles entend répondre aux besoins du territoire dans une perspective de développement local, et accroître les moyens d’agir collectivement pour l’accompagnement des publics et la protection de l’environnement. Lire le reportage et regarder la vidéo

Le jury a aimé. Un projet ambitieux, multifacette, innovant et remarquable, « vivant » car en perpétuelle évolution, à l’ingénierie structurée, alliant accompagnement de publics fragilisés, développement durable, coopération et mise en synergie des acteurs d’un territoire. « Enthousiasmant ! »

 

Mention à l'expérimentation SIAO/Csapa en Seine-Saint-Denis, rattachée au centre de stabilisation de Saint-Denis (France Horizon)

Action. Depuis 2014, l’expérimentation vise au déploiement d’un accompagnement médico-social de personnes en rupture de logement et souffrant d’addictions à travers la coopération des secteurs du logement et de l’addictologie de Seine-Saint-Denis (services intégrés d’accueil et d’orientation – SIAO, centres de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie – Csapa – et centres d’hébergement). Un chargé de mission santé du SIAO 93, des médecins et des assistantes sociales intervenant en Csapa ainsi que des professionnels exerçant dans des centres d’hébergement se rencontrent tous les deux mois afin d’étudier le parcours et les besoins des personnes. 35 ont été accompagnées dans le cadre de l’initiative.

Le jury a aimé. Une expérimentation qui permet de sortir des fonctionnements en silo et qui fait le lien entre sanitaire et social, à destination d’un public cumulant des difficultés.

 

Mention à l'Association laïque pour l’éducation, la formation, la prévention et l’autonomie (Alefpa), à Lille

Action. Compagnonnage inter-établissements accueillant des jeunes placés dans le cadre de la protection de l’enfance ou en situation de handicap. Un dispositif d’accompagnement supplémentaire pour répondre aux défis de leur insertion. Mise en place en 2014 par une maison d’enfants à caractère social (Mecs) et un institut thérapeutique éducatif et pédagogique (Itep), l’expérimentation concerne aujourd’hui sept structures de l’Alefpa. Soit
21 jeunes accompagnés depuis le début. Ils sont amenés à se déplacer seuls, à suivre des stages en entreprise et à échanger avec d’autres usagers et équipes. L’association devient ainsi un lieu ressource de découverte des métiers, de professionnalisation et d’émancipation.

Le jury a aimé. Un projet qui permet de porter un autre regard sur les jeunes et leurs parcours, qui ne peut être limité à l’échelle d’un territoire de proximité, et qui fait rimer décloisonnement et désinstitutionnalisation.

 

Catégorie Gouvernance et management d’équipe

Lauréat

Ehpad Simon Bénichou (Œuvre israélite de secours aux malades), à Nancy

Action. « Agir ensemble pour demain au sein d’un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) ». Le projet global d’écoresponsabilité en zone urbaine de la maison de retraite fédère les salariés, favorise la participation des résidents et ouvre la structure sur son environnement. Le projet d’établissement 2016-2020 intègre 34 actions autour de quatre axes : réduction et valorisation des déchets ; économie et maîtrise des dépenses énergétiques ; protection et valorisation de l’environnement ; mise en place d’un réseau partenarial médico-social sur ces thèmes. 12 actions sont réalisées (tri sélectif, réduction des plastiques, compostage partagé avec les habitants, paniers fermiers…) et 14 en cours. À la clé, des économies d’énergie et des investissements plus judicieux.

Le jury a aimé. Un projet au long cours, intégrant toutes les dimensions de la responsabilité sociale et environnementale (RSE), et son caractère concret et inclusif.

 

Catégorie Adaptation de l’offre aux nouveaux besoins et attentes des usagers 

Lauréat

Le complexe médico-social Le Chardon bleu (Espoir 73), à Albertville (Savoie)

Action. Mise en place de la « coordination de projets et de parcours » (CPP), favorisant la transversalité des services et l’ouverture sur l’extérieur. Le Chardon Bleu, regroupant foyers et accueil de jour, a revu son organisation afin de s’adapter à l’évolution des besoins et attentes des usagers et leur permettre d’accéder aux services de droit commun. Lancée en 2014, la CPP repose sur un fonctionnement en plateformes, via des services transversaux (hébergement, coaching des usagers, réhabilitation par l’activité et le travail, santé et bien-être…), et des projets multimodaux conduits avec d’autres associations et services. La CPP a un fort impact sur les salariés, recentrés sur des missions d’empowerment. Elle permet au Charbon Bleu de se positionner en prestataire de services.

Le jury a aimé. L’aspect innovant et construit, le travail partenarial, en réponse aux enjeux de fluidification des parcours, de décloisonnement et d’accès au droit commun.

 

Mention au Pôle Enfance de Lille Métropole (Association des paralysés de France), à Villeneuve d’Ascq (Nord)

Action. Réorganisation du pôle afin de permettre un parcours individualisé, global et continu et diminuer le nombre d’enfants sans solution d’accompagnement, notamment en service d'éducation spéciale et de soins à domicile (Sessad). Cinq réponses différentes sont proposés : la veille (contacts réguliers avec le jeune et sa famille) ; la veille active (prestations de 4 mois maximum) ; l’évaluation et l’analyse des besoins et ressources du jeune ou de sa famille ; la coordination (accompagnement variable sur 9 mois) ; l’accompagnement (prestations multiples et coordonnées durant 6 mois puis 12 mois). Un schéma directeur et une commission d’admission mutualisée permettent une gestion commune par les structures du Pôle des entrées, évolutions et sorties. En un an, 860 interventions ont été réalisées. L'offre permet aussi une montée en compétence des professionnels. Elle s’inscrit dans le tissu local et s’ouvre à d’autres Sessad de la région.

Le jury a aimé. Le passage d’une logique de places à une logique de réponses modulées, le travail en amont et avec les équipes sur le « chaînage » des réponses.

 

Mention au Dispositif Asais (association ARI), à Bordeaux (Gironde)

Action. Le programme Oïkéo vise à favoriser l’accès et le maintien en logement autonome de personnes en situation d’errance durable et porteuses de pathologies psychiatriques. S’inspirant notamment du « Housing first », le dispositif repose sur un principe d’accès direct au logement, sans passage obligatoire par l’hébergement, ni exigence de soins ou sobriété. L’objectif ? Soutenir leur capacité à entreprendre, dans une approche de rétablissement. Un suivi personnalisé, plus ou moins intensif, est proposé. Il mobilise les acteurs de l’urgence sociale mais aussi sanitaires et médico-sociaux. Depuis 2012, il dénombre 83 % de sorties durables de la rue et 65 personnes ont intégré un logement. 108 professionnels (hors ceux d’Oïkéo) interviennent dans les accompagnements (médecins, assistantes sociales, mandataires judiciaires, auxiliaires de vie sociale, etc.).

Le jury a aimé. Un projet audacieux, partenarial, qui fait ses preuves.

 

Catégorie Promotion de la citoyenneté et participation des usagers et de leur famille 

Lauréat et Prix des lecteurs

La Maison du Coudray (association Alve), à Corbeil-Essonnes (Essonne)

Action. Organisation d’une formation « Prévention et secours civique de niveau 1 » (PSC1) à destination de résidents d’un foyer d’hébergement accueillant des personnes souffrant de troubles psychiques. Un projet à leur demande, suite à la formation de sauveteur secouriste du travail suivie par des personnels. Le centre d’enseignement des soins d’urgence du Samu 91 a répondu présent. Grâce à des exercices adaptés et au recours à des outils simples, huit séances ont pu se dérouler au foyer. Une évaluation a permis de vérifier leurs connaissances : capacité à pratiquer les gestes de premier secours, à cibler et à communiquer avec le 18… Six des sept candidats ont obtenu leur brevet. Le projet a contribué à inscrire ces résidents comme citoyens à part entière, impliqués dans la vie locale.

Le jury a aimé. Un projet remarquable, inclusif, à l’initiative des usagers, qui les valorise, les positionne comme citoyens, et lutte contre les préjugés.

 

Mention à l'Institut médico-social Raphael Babet (Fondation Père Favron), à Saint-Joseph (île de La Réunion)

Action. Réalisation d’un clip vidéo sur le thème de la lutte contre la violence et le harcèlement à l’école par 25 adolescents, dont 10 jeunes porteurs d’une déficience intellectuelle ou motrice. L’ambition : favoriser leur intégration en milieu scolaire ordinaire, dans le cadre de l’implantation d’une unité d’enseignement délocalisée (UED) au sein du lycée agricole de Saint-Joseph. Résultat ? Rien ne distingue les élèves porteurs de handicap des autres dans la vidéo, qui se veut une prise de conscience optimiste sur la discrimination et l’exclusion. L’intégration des jeunes de l’institut, effective en août 2016, a été facilitée, et leurs différences oubliées, grâce à l’accueil et la reconnaissance des lycéens. Ces derniers ont ainsi découvert les capacités des personnes en situation de handicap.

Le jury a aimé. Un projet joyeux, simple et audacieux, favorisant la rencontre de l’autre.

 

Mention à l'Association Ar Roc’h, à Betton (Ille-et-Vilaine)

Action. Créé en 2010, « Allo parlons d’enfants » est un service d’écoute téléphonique anonyme, d’information, de soutien et d’orientation qui apporte une réponse personnalisée aux parents, à leur entourage, mais aussi aux professionnels. Le principe ? Leur permettre de mieux appréhender la situation en étant reconnus dans leurs difficultés et les aider à trouver des solutions. L’équipe (professionnels et bénévoles) bénéficie d’une formation spécifique et d’une base de données départementales et régionales des services, institutions et professionnels pouvant prendre le relais. Le nombre d’appels est régulier (près de 6 000 en six ans). Le service a élargi ses missions avec la création d’un centre de développement des savoir-faire parentaux. Et a noué de solides partenariats.

Le jury a aimé. L’expertise d’un acteur médico-social mise au profit de tous (parents, professionnels…), et « hors institution », le travail très en amont de tout placement, basé sur une responsabilisation des parents.

Publié dans le magazine Direction[s] N° 148 - janvier 2017






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 181 - décembre 2019
15e Trophée. L'audace à l'honneur
Voir le sommaire

Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Association ISATIS

DIRECTEUR D'ETABLISSEMENT (H/F)

UDAF de l'Yonne

CHEF DE SERVICE (H/F)

ADAPEI 53

DIRECTEUR GENERAL (H/F)

FEDERATION APAJH

Directeur ESAT / EA Larmor Plage

GROUPE SOS Jeunesse

CHEF DE SERVICE H/F


Voir toutes les offres
Trophée 2019 : l'essentiel

La cérémonie des remises de prix du 15e Trophée Direction[s] s'est tenue le 27 novembre 2019. Nous vous donnons rendez-vous prochainement pour l'édition 2020 !

Le Trophée Direction[s] est organisé sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.

   

            

 

En partenariat avec : 

Voir le palmarès 2018
Voir le reportage vidéo du lauréat 2018