Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Informatique

Tous connectés

29/10/2018 -  Outils de gestion des dossiers des usagers, des projets personnalisés, de facturation, de reporting budgétaire et comptable… Peu de tâches ou fonctions, supports comme cœur de métier, échappent à l’informatique. En particulier lorsqu’il s’agit du pilotage de l’activité des établissementset services sociaux et médico-sociaux (ESSMS).Que vous soyez technophile de longue date, manager connecté ou non, ce supplément est fait pour vous. Son ambition ? Vous accompagner dans votre réflexion autour de la définition d’un système d’information (SI) adapté à vos besoins et aux enjeux du secteur.Et de vous présenter les prérequis indispensablesà tout investissement informatique, que ce soit en termes de matériels, de solutions, de réseaux ou de services. Objectif ? Vous permettre de faire des choix éclairés. Et surtout sécurisés, notamment concernant la protection des données personnelles des usagerset des professionnels, dans le respect du règlement européen en vigueur depuis mai 2018 qui accroît les obligations des responsables de traitement.À l’heure de la révolution numérique et des technologies de l’information et de la communication (TIC), au-delà des simples outils techniques, ce sont leurs bonnes appropriation et utilisation par tous qui doivent être pensées et accompagnées.

SOMMAIRE DU DOSSIER :

  • Système d'information, un chantier stratégique
  • La comptabilité, centre névralgique de l’informatisation
  • Un outil ad hoc pour faciliter le travail des professionnels
  • Un logiciel RH personnalisable
  • Priorité à la protection des informations sensibles
  • La GED pour dématérialiser ses documents
  • S’armer contre le piratage
  • Sécuriser les smartphones
  • Choisir le meilleur support pour conserver ses données
  • Anticiper une panne informatique
  • Un poste de travail high tech
  • Les tablettes, outils tout terrain
  • Opter pour les alternatives aux géants du Web
  • Des logiciels d'occasion pour réduire la facture
  • Créer une force d’interposition contre les courriels indésirables
  • Le cloud ou l’informatique la tête dans les nuages
  • Gérer les fax par messagerie
  • Doper sa communication grâce à Internet
  • La newsletter, un plus pour le site Web

Equipement et solutions
Le cloud ou l’informatique la tête dans les nuages

29/10/2018

Présenté comme une révolution technologique, le cloud computing étend sa toile. Avec des arguments qui séduisent notamment les petites structures.

Google Apps

Faut-il migrer vers le cloud computing ? Aujourd’hui, pratiquement toutes les applications sont accessibles via cette technologie. Le terme (qui se traduit par « l’informatique dans les nuages », c’est-à-dire dématérialisée) consiste à déplacer, sur des serveurs distants, des services habituellement hébergés sur des serveurs locaux ou sur les ordinateurs des utilisateurs. Vous pouvez ainsi disposer des logiciels de bureautique, de comptabilité… Sans oublier toutes les solutions collaboratives qui permettent de gérer les messageries professionnelles, les agendas, l’édition de documents, voire même la conception et l’hébergement de sites. Cette approche novatrice de la consommation des ressources informatiques s’appuie sur un nouveau modèle économique.

Avec le cloud, vous ne payez que ce que vous consommez, en fonction du nombre d’utilisateurs, de la mémoire ou de l’espace disque utilisé. À titre d’exemple, les abonnements Basic et Business de G Suite de Google sont facturés 4 euros (30 Go de cloud) et 8 euros (stockage illimité) par personne et par mois. Ainsi, le cloud génère le plus souvent des réductions de coûts grâce aux économies d’échelle réalisées par les prestataires. Sur le segment du travail collaboratif, G Suite de Google et Microsoft Office 365 se taillent la part du lion. Amazon propose aussi Amazon Web Services, des services informatiques distants en matière de calcul, de base de données ou de réseau très prisés par les développeurs. Les hébergeurs, comme Orange ou OVH, se mettent à commercialiser leurs offres intégrant des solutions applicatives en abonnement, comme la suite Office 365.

Les atouts de l’externalisation

Principal avantage ? Les services sont en permanence accessibles sur Internet. Et comme de plus en plus d’applications commencent à être déployées sur les smartphones et les tablettes, vous pouvez vous connecter partout, à la maison, dans le train, pendant une réunion… Première vertu du cloud computing pour l’employeur : la possibilité d’externaliser la gestion des ressources informatiques. Les petites organisations peuvent s’offrir des logiciels qui ne leur étaient pas accessibles auparavant. Tous ces arguments font qu’aujourd’hui, elles devraient s’interroger sur le passage en mode cloud.

Yves Rivoal, avec Pascal Nguyên

Avis d’expert

Garance Mathias, avocate au Barreau de Paris

« La nature même du cloud computing soulève des enjeux juridiques. Le fait que les données soient hébergées dans des espaces dématérialisés, dont il est possible d’ignorer la localisation, pose notamment la question de la loi applicable aux contrats de prestations. Si le gestionnaire souscrit à une plate-forme américaine, la juridiction compétente et la loi applicable pourraient être américaines. Les contrats de droit dans ce pays peuvent parfois comporter des engagements de responsabilité très faibles qui n’ont rien à voir avec ce que l’on peut connaître en France. Concernant les données personnelles, certains pays, dont les États-Unis, n’offrent pas un niveau de protection adéquat au sens de la réglementation européenne. Afin que le gestionnaire soit autorisé à transférer des données personnelles, le prestataire doit fournir une garantie appropriée. Des clauses contractuelles types mises à disposition par la Commission européenne peuvent ainsi être signées. Enfin, contrairement aux idées reçues, il est tout à fait possible de négocier un contrat cloud, y compris en ce qui concerne la loi applicable, même avec des Gafa [1]. »

[1] Google, Apple, Facebook et Amazon

Publié dans le magazine Direction[s] N° 169 - avril 2012

Images

Google Apps






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 169 - novembre 2018
Fiscalité. Parcours du combattant
Voir le sommaire

sub Aap Découvrez Direction[s] Clés en vidéo En savoir plus Je m'abonne
Offres d'emploi
Cette semaine 15 annonce(s)
GEDHIF

Chef de service (H/F)

AFAPEI

Directeur du pôle travail adapté (H/F)

VILLE DE BLOIS

Directeur de l'Espace Mirabeau (H/F)

CCAS DE LA VILLE DE SAVIGNY-sur-ORGE

Directeur (H/F)

UNAF

Chargé de mission (H.F)

PERCE NEIGE

Directeur d'Etablissement (H/F)


Voir toutes les offres
Trophée 2018 : l'essentiel

Le dépôt des candidatures est dorénavant clos. Merci à tous pour votre participation.

Le palmarès 2018 sera dévoilé lors de la cérémonie de remise des prix le 28 novembre prochain à Paris au Cercle national des armées.

Pour assister à cette cérémonie, inscrivez-vous.
________________________________________  

Le 14ème Trophée Direction[s] est organisé sous le haut patronage de Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat chargée des Personnes handicapées et d'Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé.

       

En partenariat avec  : 

       

                        

Espace pratique