Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Plan Apparu
La refondation du dispositif d'hébergement

26/11/2009

Replacer l'usager au cœur du dispositif. Donner la priorité au logement y compris pour les publics les plus vulnérables. Tels sont les deux principes majeurs du plan présenté, le 10 novembre, par Benoist Apparu. Alors que le troisième rapport annuel du comité de suivi de la mise en œuvre du droit au logement opposable (DALO) dresse un bilan mitigé, le secrétaire d'Etat au logement a retenu 20 propositions pour une refondation du dispositif d'hébergement et d'accès au logement des personnes sans-abri ou mal logées.

Un service public d'hébergement

Avant avril 2010, chaque département sera doté d'un service centralisé de l'accueil et de coordination de la veille sociale. Un second opérateur recensera les demandes et l'offre d'hébergement, en dehors des places d'urgence. Il définira, "en concertation avec les gestionnaires de structures", l'orientation de chaque demandeur. Chaque usager pourra également être assisté, tout au long de son parcours vers le logement, par un référent personnel. "L'accompagnement social ne doit pas être exclusivement axé sur le logement mais doit être global", insiste François Brégou, chargé de mission à la Fédération nationale des associations d'accueil et de réinsertion sociale (Fnars).

Les jeunes sortant de l'ASE oubliés

Un groupe de travail réalisera, au plus tard en mars, un référentiel des prestations et des coûts des structures d'hébergement. "Il faudra rester vigilant sur la détermination de ses modalités car le calendrier est assez serré", avertit Jeanne Dietrich, conseillère technique à l'Union nationale interfédérale des œuvres et organismes privés sanitaires et sociaux (Uniopss). Enfin, une série de mesures permettra de prévenir la mise à la rue. "Le plan a pris en compte les expulsions locatives, les sortants de prison mais à oublier les jeunes qui sortent de l'Aide sociale à l'enfance. Il est urgent d'agir en amont des sorties des institutions. Actuellement, 20 % des places dans nos structures sont occupées par les jeunes âgés de 18 à 25 ans ", alerte la Fnars.  A la veille de l'hiver, le premier accueil des personnes à la rue est engagé. Plus de 5 431 places de mise à l'abri supplémentaires sont prévues, dont 2 126 en Ile-de-France et 40 accueils de jour mobilisables la nuit.

Nadia Graradji






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 201 - septembre 2021
Aller-vers. Prendre les devants
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Délégation générale Groupe SOS

Directeur·trice d'Antenne de Nanterre pour son dispositif d'intermédiation locative H/F

IRTS Île-de-France Montrouge Neuilly-sur-Marne

INGENIEUR DE FORMATION (H/F)

France Terre d'Asile

Directeur Administratif et financier (F/H)

GROUPE SOS Jeunesse

CHEF/FE DE SERVICE MECS LES TOURELLES H/F

Maison Départementale de l'Enfance

Chef de service éducatif H/F


Voir toutes les offres
Agenda
28 octobre 2021, à distance

Innover pour le bien vieillir : quelles alternatives à l'Ehpad ?

3 novembre 2021, à Taissy (Marne)

C’est ma vie, c’est moi qui choisis !

4 au 5 novembre 2021, à Paris

Vous avez l’heure, nous avons le temps…

8 au 10 novembre 2021, à Paris

Santexpo

8 au 10 novembre 2021, à Paris

Santexpo


Voir tous les évènements
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.