Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Dépendance
Six mois de concertation pour une mini-réforme ?

23/12/2010

La réforme du financement de la dépendance sera-t-elle le dernier grand chantier du quinquennat de Nicolas Sarkozy ? Pas si sûr. Alors que débute une consultation nationale de six mois, la ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, Roselyne Bachelot, a précisé, mi-décembre, que la dépendance – financée par la création d'une cinquième branche de la protection sociale ? – serait « certainement un sujet de l'élection présidentielle »… comme en 2007. Placée sous l'égide d'un comité interministériel, la concertation s'articule autour de quatre groupes de travail thématiques (société et vieillissement ; enjeux démographiques et financiers de la dépendance ; accueil et accompagnement des personnes âgées ; stratégie pour la couverture de la dépendance des personnes âgées).Au niveau local, les réflexions seront animées par les préfets de région et les directeurs des agences régionales de santé.

L'ADF, codébatteur

Pilote de cette réforme, Roselyne Bachelot n'entend pas oublier « la situation des départements qui sont à la fois pauvres et avec beaucoup de personnes âgées ». Mais, échaudée par le rejet au Sénat, le 9 décembre, de la proposition de loi relative à la compensation des allocations individuelles de solidarité et déplorant « le report probable des mesures structurelles au lendemain de la présidentielle »,l'Assemblée des départements de France compte bien peser sur ce débat. Et organise des Assises de l'autonomie et de la dépendance en janvier et février. Objectif : présenter en mai ses propositions au gouvernement.

Associer le handicap

Les associations représentant les personnes handicapées refusent de rester dans les coulisses. Ainsi, le 22 décembre, l'Union nationale des APEI devrait évoquer avec la ministre la question du vieillissement des personnes intellectuellement déficientes. « Nous œuvrons afin que la Conférence nationale du handicap prévue en juin 2011 soit avancée de deux mois et, qu'ainsi, le secteur du handicap participe à cette consultation », a indiqué Jean-Marie Barbier, président de l'Association des paralysés de France. Une tentative pour remettre au cœur du débat le droit universel de compensation de la perte d'autonomie.

Nadia Graradji

Publié dans le magazine Direction[s] N° 81 - février 2011






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 199 - juillet 2021
Sexualité des usagers. Vers la fin du tabou ?
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
APSI

DIRECTEUR H/F

Fondation Jacques Chirac - Mas les Tamaris

CHEF DE SERVICE EDUCATIF (H/F)

MOISSONS NOUVELLES

CHEF DE SERVICE (H/F)

Département de Haute-Loire

Responsable Action sociale Insertion H/F

APAJH Sarthe Mayenne

CHEF DE SERVICE (H/F)


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.