Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Cinquième risque
La montagne accouchera-t-elle d'une souris ?

26/08/2010

Le rapport de la mission parlementaire sur la prise en charge des personnes âgées dépendantes, remis mi-juin par la député UMP Valérie Rosso-Debord, présage-t-il des annonces élyséennes ? Le gouvernement a au moins pu sonder le terrain, en attendant que le dossier du cinquième risque soit officiellement sur la table. Normalement en octobre, après les retraites. Promis ? Car si les rapports se succèdent, le sujet en est toujours au point mort politique.

Tollé général

Au rang des 17 propositions du rapport Rosso-Debord : la souscription obligatoire dès 50 ans d'une assurance contre la perte d'autonomie. Un système qui pourrait se substituer peu à peu à l'allocation personnalisée d'autonomie (APA), recentrée sur les personnes les plus dépendantes. Des pistes qui ont suscité un véritable tollé. Pour l'Assemblée des départements de France (ADF), ces propositions « ne sont pas complètement à la hauteur ni de l'enjeu ni des engagements antérieurs du gouvernement. [...] La majorité présidentielle indique très clairement son refus de financer la dépendance par le biais de la solidarité nationale. Elle va même plus loin en proposant un dispositif basé essentiellement sur l'assurance privée ».

L'ADF entend d'ailleurs soumettre une proposition de loi réformant le financement des allocations de solidarité (dont l'APA et la PCH). Les parlementaires auront le choix : inspiré par la mission parlementaire, le député UMP de Haute-Loire, Jean-Pierre Marcon, a déjà présenté un texte réintroduisant le recours sur succession.

Le rapport Rosso-Debord comporte aussi des hypothèses « nouvelles et stimulantes », concède la Fédération des établissements hospitaliers et d'aide à la personne (Fehap). Comme la diminution du tarif hébergement des maisons de retraite qui serait soulagé des coûts de l'immobilier en amortissements et en frais financiers (mais le rapport ne dit pas comment elles seraient couvertes). Ou encore la réaffirmation de la place centrale de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie.
Mais la perspective d'un droit universel à compensation semble s'éloigner. La création d'une cinquième branche de Sécurité sociale n'est plus à l'ordre du jour. Et le dossier risque encore d'être réduit au financement du grand âge. La secrétaire d'État Nora Berra s'est voulu rassurante : ce rapport n'est pas la base d'un travail gouvernemental et n'augure pas de ce qui sera retenu. À bon entendeur...

Noémie Gilliotte

Publié dans le magazine Direction[s] N° 77 - octobre 2010






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 199 - juillet 2021
Sexualité des usagers. Vers la fin du tabou ?
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Fondation Jacques Chirac - Mas les Tamaris

CHEF DE SERVICE EDUCATIF (H/F)

APSI

DIRECTEUR H/F

APAJH Sarthe Mayenne

CHEF DE SERVICE (H/F)

Cesap

DIRECTEUR (H/F)

AAJD

DIRECTEUR GÉNÉRAL (H/F)


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.