Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Autisme
L'effort de rattrapage du gouvernement

23/02/2012
Le gouvernement et Ensemble pour l'autisme, 9 février 2012

Un nouveau plan comblera-t-il le retard français en matière de diagnostic et d'accompagnement de l'autisme ? C'est en tout cas l'ambition affichée, le 9 février, par le Premier ministre. Qui a rappelé que la France « ne partait pas de rien » : le plan 2008-2011 a consacré 187 millions d’euros à la création de 4 100 nouvelles places et à la recherche, ainsi que 20 millions d’euros à l’expérimentation de nouveaux modes de prise en charge. Afin de poursuivre cet effort, François Fillon a confié à la ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, la mission d’élaborer un troisième plan.

Une volonté de dialogue

Après l’attribution du label « grande cause nationale 2012 », c’est un signe fort pour les associations. Le rassemblement Ensemble pour l’autisme (1) « se réjouit des annonces et salue la dynamique constructive qui s’engage ».
S’appuyant sur le bilan du précédent plan réalisé par la sénatrice UMP Valérie Létard (2), le Premier ministre a dressé quelques pistes. En particulier, la réactivation du Conseil national de l’autisme (CNA), qui sera coordonné par le secrétaire général du Comité interministériel du handicap, Thierry Dieuleveux. Il devrait se tenir le 14 mars. À cette occasion, les associations remettront leur plate-forme de propositions. « L’annonce d’un comité de pilotage pour le nouveau plan et la réouverture du CNA témoignent d’une volonté de dialogue », relève Philippe Calmette, directeur général de la Fédération nationale des associations de parents et amis employeurs et gestionnaires d’établissements et services pour personnes handicapées mentales (Fegapei). Autre motif de satisfaction pour Christel Prado, présidente de l’Union nationale des associations de parents, de personnes handicapées mentales et de leurs amis (Unapei) : le renforcement du soutien aux aidants.

Recommandations

François Fillon a aussi indiqué que « les projets régionaux de santé consacreront une place renforcée à l’autisme ». La Haute Autorité de santé et l’Agence nationale de l’évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux devaient par ailleurs diffuser, le 6 mars, une recommandation de bonnes pratiques sur l’autisme et les troubles envahissants du développement chez l’enfant et l’adolescent.

(1) Ensemble pour l'autisme regroupe le collectif Autisme (Autisme France, Sésame autisme, Autistes sans frontières, Pro Aid autisme et Asperger aide France), la Fondation Autisme, ainsi que l'Unapei et la Fegapei.

2) « Évaluation de l'impact du plan Autisme 2008-2010 », rapport de Valérie Létard, décembre 2011

Julian Breuil

Publié dans le magazine Direction[s] N° 94 - avril 2012






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 189 - septembre 2020
Accès aux soins. Quel remède miracle ?
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
CDSEA 91

Chef(fe) de service dispositif ITEP

FAM Héméralia

Responsable Administratif et Financier

Sauvegarde de Seine Saint Denis

DIRECTEUR DES SERVICES ET DE L'ACTIVITE (H/F)

EHPAD LINARD

CADRE DE SANTE (H/F)

ANAA-CMPP

DIRECTEUR(TRICE) MEDICAL(E)


Voir toutes les offres
Agenda
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.