Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Centres éducatifs fermés
Un cahier des charges bientôt révisé

22/11/2013

Mi-novembre, le très attendu rapport de la mission d’évaluation des centres éducatifs fermés (CEF) au sein du dispositif de prise en charge des mineurs délinquants [1] lancée en août 2012 a finalement été diffusé. Plus de dix mois après sa remise à la Chancellerie… « Ses conclusions remettent en question des décisions infondées prises ces dernières années et contrecarrent la logique de développement disproportionné des CEF à l’œuvre depuis 2010 », se félicite Fabienne Quiriau, directrice générale de la Convention nationale des associations de protection de l'enfant (Cnape).

Parmi les préconisations ? La consolidation du cadre de fonctionnement des structures, une redéfinition de leurs modalités de pilotage et de contrôle par les différents échelons de la Direction de la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) ou encore l’individualisation des modules de prise en charge. Le rapport recommande également de prévoir, pour les établissements publics, un effectif cible de 27 ETP, future base de référence pour le calcul de la dotation globale des structures du secteur associatif habilité (SAH). « C’est une question majeure pour ces établissements, confrontés à la réduction du nombre de professionnels, rappelle Fabienne Quiriau. Un équilibre doit être trouvé pour leur permettre de remplir leur mission éducative, qui reste leur raison d’être. »

Une efficacité à apprécier

Message bien reçu place Vendôme. Après l’alerte lancée mi-octobre par le Contrôleur général des lieux de privation de liberté, Jean-Marie Delarue, la ministre de la Justice, Christiane Taubira, plaidant pour un développement « maîtrisé » du dispositif, a notamment confirmé la révision en cours du cahier des charges des structures, le renforcement de la gouvernance et l’augmentation du nombre de personnels en santé mentale dans les établissements gérés par la PJJ. Sans compter le lancement d’une évaluation sur l’efficacité du dispositif. Scepticisme à peine voilé du syndicat SNPESPJJ-FSU [2]. « Les dysfonctionnements sont avant tout dûs à ce système de prise en charge en vase clos, avance la co-secrétaire nationale, Maria Inès. L’éducation ne peut se développer dans le cadre de l’enfermement. Toutes les mesures prises pour colmater les difficultés ne serviront à rien. »

[1] Mission sur l'évaluation des CEF dans le dispositif de prise ne charge des mineurs délinquants, Igas/IGSJ/IPJJ, janvier 2013

[2] Lire « CEF : un autre bilan », Le Bulletin n° 261, octobre 2013

Gladys Lepasteur

Publié dans le magazine Direction[s] N° 114 - décembre 2013






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 197 - mai 2021
Impact social. Au service des valeurs
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
GROUPE SOS Jeunesse

DIRECTEUR GENERAL H/F

Association EMPREINTES

Directeur financier (H/F)

Le Fil d'Ariane

Psychiatre/Pédopsychiatre H/F

GEDHIF

DIRECTEUR (H/F)

GIE ALLIANCE GESTION (GIE)

Gestionnaire Formation H/F


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.