Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Chômage de longue durée
Une nécessaire mobilisation nationale

24/09/2014

En matière de chômage de longue durée, il est urgent de… ne pas se précipiter, semblaient conclure les partenaires sociaux réunis le 9 septembre dernier pour fixer leur agenda social des douze prochains mois. Seule action notable retenue ? « Réaliser un bilan des politiques d’insertion professionnelle afin d’identifier les actions les plus efficaces, puis prendre une décision, avant la fin du mois d’octobre, sur les modalités de la mobilisation. » Un niveau d’implication bien loin d’être à la hauteur de l'urgence et des besoins, estime le collectif Alerte. « Au sortir de la dernière conférence sociale, nous étions très satisfaits car nous avions obtenu des engagements très fermes, rappelle Bruno Grouès, son coordinateur. Le président de la République avait même érigé le sujet en cause nationale et repris notre idée d’un accord national interprofessionnel (ANI). Nous comptions ensuite sur le travail collectif mené avec les partenaires sociaux et les collectivités territoriales pour traduire cette ambition. » Une douche tiède, à défaut d’être complètement froide ? 

Un ANI mort-né ?

Les associations de solidarité avaient cependant tenté de baliser le terrain en réunissant les principales organisations patronales et syndicales représentatives le 8 septembre, afin de définir très tôt les enjeux du débat. Et n’avaient pu, déjà, que constater l’absence de consensus total. « Nous butons sur l’ampleur des actions à mener et sur la capacité de chacun à s’engager, déplore Alexandre Bonjour, secrétaire général de la fédération Coorace. Pourtant, il est nécessaire de changer d’échelle, car nous comptons tous les jours entre 10 000 et 30 000 demandeurs d’emploi supplémentaires, dans un contexte où la structuration du chômage touche des catégories entières, comme les jeunes, les femmes, les seniors et les migrants. Il faut donc innover dans les solutions et valoriser toutes les actions existantes. Les réponses ne peuvent être que collectives. » Afin de faire pencher la balance, les professionnels entendent prendre toute leur place dans les réflexions en cours.

Simple délibération entre les partenaires sociaux, concertation multipartite ou ANI ? Les trois options semblent sur la table, croit savoir Alerte. Qui compte bien, le cas échéant, rappeler à l’État ses responsabilités tant, ces dernières années, « les grands accords sociaux ont aussi vu le jour sous sa pression ».

Gladys Lepasteur

Publié dans le magazine Direction[s] N° 124 - octobre 2014






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 188 - juillet 2020
Environnement. S'engager durablement
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Fondation Jacques Chirac

DIRECTEUR D'ETABLISSEMENT (H/F)

EHPAD LA SALETTE-BULLY

DIRECTEUR H/F

Département de Vaucluse

CHEF DE SERVICE INSERTION EMPLOI JEUNESSE (H/F)

ACAIS

directeur de l’IME ACAIS (H/F)

APAHRC

Directeur d’établissement médico-social H/F


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.