Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Protection de l'enfance
Vers des évaluations fiabilisées

16/11/2016
Laure Sourmais, responsable du pôle Protection de l’enfance à la convention nationale Cnape

« Les bilans de la loi de 2007 ont montré combien l’évaluation des situations et des besoins de l’enfant est centrale pour définir la meilleure intervention, rappelle Laure Sourmais, responsable du pôle Protection de l’enfance à la convention nationale Cnape. Or, il y a autant de pratiques qu’il existe de départements. » Un état de fait auquel le décret portant sur les modalités d’évaluation entend remédier. Objectif de cette dernière, à réaliser par les services départementaux dans les trois mois suivant le recueil de l’information préoccupante [1] ? Apprécier le (risque de) danger et proposer des réponses adaptées. Pour cela, l’existence, la nature et la caractérisation du danger, les capacités des titulaires de l’autorité parentale, mais aussi les aides mobilisables sont examinées, avant élaboration du rapport final. Ce en tenant compte des avis du mineur et de sa famille.

Des professionnels formés

Aux manettes ? Une équipe pluridisciplinaire, dont la composition varie en fonction des cas. Essentiel, selon Laure Sourmais, « d’autant que des acteurs extérieurs peuvent être associés, notamment pour les questions liées au handicap parfois trop peu prises en compte, a récemment montré la Défenseur des enfants [2] ». Ses membres devront être formés aux développement et besoins fondamentaux de l’enfant, à la fonction parentale, aux conséquences des carences, comme aux méthodes d’évaluation des situations individuelles. À noter enfin : les conditions d’intervention du médecin référent de la protection de l’enfance ont aussi été précisées. Sa mission ? Assurer la coordination entre ses collègues départementaux et ses confrères extérieurs (médecine scolaire, libéraux…), facilitant ainsi les remontées d’informations.

Décret n° 2016-1503 du 7 novembre 2016

[1] Voire moins en fonction de l’âge de l’enfant et du danger.

[2] « Handicap et protection de l’enfance », rapport du Défenseur des droits, novembre 2015

[3] Décret n° 2016-1476 du 28 octobre 2016 

Gladys Lepasteur

Publié dans le magazine Direction[s] N° 148 - décembre 2016






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 179 - octobre 2019
Convergence tarifaire. Se donner les moyens
Voir le sommaire

Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Adapei Papillons Blancs d’Alsace

Responsable de projets de développement (H/F)

Rénovation

DIRECTEUR-ADJOINT à TEMPS PLEIN (H/F)

Amicale du Nid 93

RESPONSABLE MAINTENANCE ET LOGISTIQUE (H/F)

AAJD

DIRECTEUR DES RESSOURCES HUMAINES (H/F)

ASSOCIATION FOYER NOTRE DAME

Directeur adjoint H/F


Voir toutes les offres
Trophée 2019 : l'essentiel

La cérémonie des remises de prix du 15e Trophée Direction[s] se tiendra le 27 novembre, aux Salons Hoche, à Paris.
Pour y assister, inscrivez-vous ici.

Le Trophée Direction[s] est organisé sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.

   

            

 

En partenariat avec : 

Voir le palmarès 2018
Voir le reportage vidéo du lauréat 2018

Prix des Lecteurs 2019

Votez pour votre initiative préférée parmi les nominés du 15ème Trophée Direction[s].

L’initiative qui recevra le plus grand nombre de suffrages se verra attribuer le Prix des lecteurs 2019.