Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Aide à domicile
Fin d’année compliquée

18/10/2017

Le fonds d’appui aux bonnes pratiques et d’aide à la restructuration des services d’aide et d’accompagnement à domicile – Saad (50 millions d’euros) se déploie sur les territoires. En particulier dans les 50 départements signataires d’une convention avec la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) et qui se sont engagés à conclure avec les services des contrats pluriannuels d'objectifs et de moyens (CPOM)… parfois « problématiques » sur le fond comme sur la forme, relèvent les fédérations patronales du secteur. « Modalités de calcul de la dotation globale manquantes, absence des mentions obligatoires pourtant prévues par la réglementation, refus de toute négociation du contrat, "détarification" d’office des services non signataires…, liste Vincent Vincentelli, responsable Réglementation des activités à l’union nationale UNA. Ces pratiques contestables, issues heureusement d’une minorité de départements, menacent le financement du maintien à domicile fondé sur la solidarité nationale et sur un contrôle des prix des Saad. La prise en charge de la dépendance peut-elle, dans ces conditions, continuer à être du ressort financier exclusif des collectivités ? C’est la question à laquelle les groupes de travail sur la réforme de l’allocation de ressources devront répondre [1]. » En attendant, les professionnels sollicitent le ministère afin d'envisager des contrôles et des sanctions à l’endroit des collectivités indélicates.

Politique salariale 2017 en berne ?

Mais les difficultés ne s’arrêtent pas là. Le refus d’agrément de l’avenant de revalorisation de la valeur du point dans la branche n’a pas tardé à tomber [2], après l’avis défavorable émis fin septembre par la commission nationale d’agrément (CNA). Prévoyant une hausse de 0,44 % de la masse salariale (à compter du 1er octobre 2017), il était pourtant « compatible » avec l’enveloppe annoncée lors de la dernière conférence salariale, rappellent les partenaires sociaux signataires de l’accord. Mais c’était sans compter l’impact de l’effet report sur 2018 (0,33 %) : « insoutenable » pour les finances publiques, a ainsi justifié la CNA. Laissant déjà présager d’une délicate année à venir… Réclamant de pouvoir a minima bénéficier en 2018 des crédits non consommés, l’union d’employeurs USB-Domicile s’interrogeait encore mi-octobre sur l’opportunité d’un recours gracieux ou contentieux.

[1] Réunis du 16 octobre au 23 novembre.

[2] Avenant n° 35 conclu le 25 avril 2017 

Gladys Lepasteur

Publié dans le magazine Direction[s] N° 158 - novembre 2017






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 201 - septembre 2021
Aller-vers. Prendre les devants
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Département de la Haute Garonne

RESPONSABLE ADJOINT DE MAISONS DES SOLIDARITÉS H/F

Délégation générale Groupe SOS

Directeur·trice d'Antenne de Nanterre pour son dispositif d'intermédiation locative H/F

IRTS Île-de-France Montrouge Neuilly-sur-Marne

INGENIEUR DE FORMATION (H/F)

France Terre d'Asile

Directeur Administratif et financier (F/H)

GROUPE SOS Jeunesse

CHEF/FE DE SERVICE MECS LES TOURELLES H/F


Voir toutes les offres
Agenda
28 octobre 2021, à distance

Innover pour le bien vieillir : quelles alternatives à l'Ehpad ?

3 novembre 2021, à Taissy (Marne)

C’est ma vie, c’est moi qui choisis !

4 au 5 novembre 2021, à Paris

Vous avez l’heure, nous avons le temps…

8 au 10 novembre 2021, à Paris

Santexpo

8 au 10 novembre 2021, à Paris

Santexpo


Voir tous les évènements
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.