Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Logement d'abord
L'heure de la concrétisation

20/09/2017

« Un programme qui répond bien aux enjeux. » C’est en ces termes que Gilles Desrumaux, délégué général de l’union professionnelle du logement accompagné Unafo, qualifie le plan Logement d’abord présenté au secteur le 8 septembre, après trois mois de concertation [1]. « Les cinq priorités annoncées font le tour du sujet : production de logement abordable et adapté, promotion de l’accès au logement, accompagnement, prévention des ruptures et mobilisation des acteurs et des territories », détaille-t-il. En outre, 16 axes d’action ont été fixés, parmi lesquels la mobilisation du parc privé à des fins sociales, l’amélioration de l’accès au logement social pour les ménages défavorisés ou encore la connaissance des publics via le déploiement du système d’information unique aux services intégrés de l’accueil et de l’orientation (SI SIAO).

Valoriser les métiers du travail social

Pour suivre l’avancée du chantier, des groupes de travail seront installés (accompagnement social, gouvernance, évaluation du plan, accompagnement au changement). L’un d’entre eux sera chargé de suivre la mise en œuvre accélérée du programme dans 15 territoires dès 2018, dont celui de Toulouse, a précisé le président de la République en déplacement dans la ville le 11 septembre. À cette occasion, il a également annoncé que le plan Logement d’abord se traduirait par la création de 10 000 places en pensions de famille (soit 2 500 places de plus que le plan de relance annoncé fin 2016) ainsi que 40 000 en intermédiation locative pour « recentrer l’hébergement d’urgence sur les réponses immédiates ». Reconnaissant l’importance du travail social dans le dispositif, il a aussi indiqué vouloir « valoriser ces métiers » et devrait s’exprimer mi-octobre sur le sujet.

Au programme encore, la création de 40 000 logements en prêt locatif aidé d’intégration (PLAI ) par an, dès 2018 et sur l’ensemble du quinquennat. Des annonces positives pour Gilles Desrumaux qui reste néanmoins prudent, en particulier au regard des moyens qui seront mobilisés. Certes, Emmanuel Macron a promis une augmentation du budget hébergement-accompagnement (+10 %) mais les annonces de baisse des allocations logement (APL) et l’annulation de 96 millions d'euros d’aide à la pierre pendant l’été ne sont pas des signaux de nature à rassurer les associations.

[1] Ce plan constitue l’un des volet de la Stratégie Logement présentée le 20 septembre par le gouvernement.

Noémie Colomb

Publié dans le magazine Direction[s] N° 157 - octobre 2017






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 186 - mai 2020
Spécial crise sanitaire
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Les Papillons Blancs - ImPro Le Roitelet

CHEF DE SERVICE EDUCATIF (H/F)

ATD QUART MONDE

RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET COMPTABLE (H/F)

EHPAD RESIDENCE LA MERIDIENNE

CADRE DE SANTE (H/F)

APHL

DIRECTEUR ADJOINT H/F

ASSOCIATION KAHMA

DIRECTEUR D'ETABLISSEMENT (H/F)


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès de la cérémonie du 27 novembre 2019

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.

   

            

 

En partenariat avec :