Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Nexem-UNA
La fusion en ligne de mire

20/02/2019
La conférence de presse commune Nexem-UNA : Philippe Calmette, Guillaume Quercy et Alain Raoul© Noël Bouttier

Nexem et l’Union nationale de l'aide, des soins et des services aux domiciles (UNA) passent à la vitesse supérieure. Un an après la signature de leur partenariat opérationnel [1], les deux organisations patronales ont annoncé mi-février le renforcement de leur coopération avec la création « d’ici à l’été » d’une association de préfiguration, avant leur possible fusion fin 2020 au plus tard. Ambition ? Réunir les établissements et les services à domicile de ces deux acteurs de poids pour matérialiser le nécessaire décloisonnement de l’offre au profit des parcours. « Nous avons aujourd'hui besoin de piloter ensemble les rapprochements qui existent déjà sur les territoires entre nos adhérents », confirme le président de l’UNA Guillaume Quercy. Doté d’une force de frappe d’au moins 13 000 structures employant plus de 400 000 salariés, le futur mastodonte fera aussi figure d’interlocuteur crédible pour infléchir les politiques publiques. Avec quelles conséquences sur les champs conventionnels ? Pas question d’envisager un texte unique… « Du moins à ce stade », indique l’UNA qui reconnaît toutefois observer avec attention le chantier entrepris par ses voisins de la branche sanitaire, médico-sociale et sanitaire à but non lucratif (Bass) [2].

Parcours métiers

Enjeux prioritaires ? « L’évolution des formations et des qualifications sur un mode "plus industriel" pour réussir la transformation de l’offre, la reconnaissance des nouveaux métiers, mais aussi la valorisation des métiers du secteur en termes de rémunération et de développement de carrière, énumère Philippe Calmette, président délégué de Nexem. Toutes ces questions, nous pouvons certes nous les poser dans nos champs respectifs, mais nous serons encore plus efficaces ensemble. » Ensemble, et de préférence au sein du même opérateur de compétences (Opco), militent toujours les partenaires [3]. L'annonce de cette union pèsera-t-elle dans la décision du ministère du Travail qui doit rendre ses arbitrages en la matière d’ici à la fin mars ?

[1] Lire Direction[s] n° 162, p. 8

[2] Lire Direction[s] n° 169, p. 8

[3] Lire Direction[s] n° 170 p. 6

Gladys Lepasteur

Publié dans le magazine Direction[s] N° 173 - mars 2019






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 199 - juillet 2021
Sexualité des usagers. Vers la fin du tabou ?
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
APSI

DIRECTEUR H/F

Fondation Jacques Chirac - Mas les Tamaris

CHEF DE SERVICE EDUCATIF (H/F)

Association Les Papillons Blancs de l'Autunois

CHEF DE SERVICE (H/F)

ACTION ENFANCE

CHEF DE SERVICE H/F - CHATEAUNEUF SUR LOIRE (45) - CDI

Département de la Haute Garonne

RESPONSABLE ADJOINT DE MAISONS DES SOLIDARITÉS H/F


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.