Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Covid-19
Ehpad : la vaccination en question(s)

16/12/2020

Pour les Ehpad, 2021 s’ouvre avec la vaccination des résidents contre le Covid-19, et ses problématiques éthiques et logistiques. « Quand démarrera exactement la campagne ? Quel stockage ?… Le premier vaccin disponible ne se conserve qu’à moins de 80 degrés et les structures ne sont pas équipées », illustrait Romain Gizolme, directeur de l’association des directeurs AD-PA, mi-décembre, en attente du protocole. Seules certitudes : deux circuits d’approvisionnement sont prévus (via 100 établissements de santé pivots et les prestataires de Santé publique France). Une consultation prévaccinale sera obligatoire, et un système d’information opérationnel début 2021. 

La délicate question du consentement

Autre question ? Le recueil du consentement, pour lequel le Co-mité consultatif national d’éthique (CCNE) est saisi. « La crise a été un électrochoc pour nous inciter à donner davantage la parole aux usagers », témoignait Séverine Laboue, directrice du groupe hospitalier Loos Haubourdin (Nord). Début décembre, elle a choisi d’interroger les personnes, avant les représentants des familles et des conseils de la vie sociale. Bilan ? Une majorité de « pour » dans une première
résidence et de « contre » dans la seconde, notamment en raison du manque d’informations. « Le ministère doit clarifier par écrit le rapport bénéfices/risques : les résidents ont besoin de savoir s’ils pourront circuler plus librement, sans masque… », abondait Romain Gizolme. Comment recueillir l’accord de ceux présentant une fragilité, questionnait Florence Arnaiz-Maumé, déléguée générale du syndicat Synerpa, début décembre : « La loi devrait les protéger par un statut de tuteur/curateur sauf que le système juridique est embolisé. »

Et les personnels ?

Quid des professionnels du domicile, pointait Romain Gizolme, alors que la phase 1 ne vise que ceux des établissements ayant un risque de forme grave, avant l’ouverture en phase 2 aux salariés du médico-social de plus de 50 ans ou présentant une comorbidité. Séverine Laboue voyait déjà arriver la question du caractère obligatoire de la vaccination face aux taux peu élevés observés de celle contre la grippe. Sauf en 2020, où ils sont passés de 20 à 30 % jusqu’à parfois 60 % selon le Synerpa. Pour les autres personnels, il faudra attendre la troisième phase, voire la quatrième pour ceux prenant en charge les personnes vulnérables, dont les travailleurs sociaux.

Laura Taillandier

Publié dans le magazine Direction[s] N° 193 - janvier 2021






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 199 - juillet 2021
Sexualité des usagers. Vers la fin du tabou ?
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
APSI

DIRECTEUR H/F

Fondation Jacques Chirac - Mas les Tamaris

CHEF DE SERVICE EDUCATIF (H/F)

MOISSONS NOUVELLES

CHEF DE SERVICE (H/F)

Département de Haute-Loire

Responsable Action sociale Insertion H/F

Cesap

DIRECTEUR (H/F)


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.