Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Convention collective nationale du 31 octobre 1951
L’accord de méthode de la Fehap aux oubliettes

10/11/2010
Sylvie Amzalleg (Fehap)

La menace de la chaise vide. Telle est la stratégie adoptée par l'intersyndicale (CFE-CGC, CFTC, CGT et FO) pour « faire valoir son droit d'opposition » et conduire la Fédération des établissements hospitaliers et d'aide à la personne à but non lucratif (Fehap) à renoncer à son accord de méthode. Et de fait aux groupes de travail techniques.

Colère de la CFDT

« Afin de débloquer la situation » et « de poursuivre les travaux » sur la révision de la convention collective nationale du 31 octobre 1951 (CCN 51), la fédération d'employeurs a donc remplacé le groupe de travail, prévu le 27 octobre, par une commission paritaire. « Nous ne voulons pas polémiquer. Les groupes de travail étaient un cadre plus souple, un lieu d'échanges et non un lieu de négociations. Toutefois, devant la réaction de rejet majoritaire des syndicats, nous avons décidé d'y mettre fin », commente Sylvie Amzaleg, directrice des relations du travail à la Fehap.

Un incendie s'éteint, un autre s'allume... La CFDT a quitté la séance du 27 octobre rappelant que l'accord de méthode était la condition de sa participation aux négociations.
Alors que la Fédération d'employeurs avait inscrit comme seul sujet à l'ordre du jour de cette rencontre, la révision de la CCN 51, les syndicats ont souhaité revenir sur la question de la politique salariale. Mais... coup de théâtre. La Fehap a annoncé aux syndicats avoir déposé au ministère une proposition pour une augmentation de la valeur du point de 0,5 % au 1er décembre 2010. « C'est une décision unilatérale ! De plus, nous n'avons pas été informés de cette intention. La Fehap considère que les discussions sont closes, mais nous comptons mobiliser les salariés », avertit Éric Deniset, délégué syndical FO. « 2011 sera une année blanche pour les salaires », alerte Patrice Boero, le représentant de la CGT.

Concernant la révision de la CCN 51, les négociations ont porté sur la question de l'ancienneté. « Des mesures très minimalistes pour démarrer une négociation. Nous ne ferons pas de propositions comprises entre celles de la Fehap et l'existant conventionnel », critique Éric Deniset.

Nadia Graradji

Publié dans le magazine Direction[s] N° 79 - décembre 2010






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 204 - janvier 2022
Droits et libertés des publics. Vingt fois sur le métier
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Association Mlezi Maoré

Directeur d'IME/SESSAD H/F

Association Mlezi Maoré

CHEF DE SERVICE ESR/SAMIF/ADMINISTRATEUR AD’HOC H/F

RIVP

Responsable technique de secteur F/H

ALTERITE

Chef de service (H/F)

Centre Armançon

DIRECTEUR D'ETABLISSEMENT (H/F)


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.