Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Budget 2015
Plan d’économies et soutien à l’emploi au menu du projet de loi de finances

02/10/2014

Les grandes orientations budgétaires pour 2015 sont désormais connues. Le projet de loi de finances qui vient d’être présenté détaille un plan d’économies de 21 milliards d’euros afin de redresser les finances publiques et soutenir les priorités du gouvernement : l’emploi et l’investissement. Les missions « Solidarité » et « Justice » restent préservées.

Le projet de loi de finances (PLF) pour 2015, présenté à la presse mercredi 1er octobre, poursuit deux objectifs principaux : la réduction du déficit public et la mobilisation de moyens importants en faveur de l’emploi et de l’investissement. Pour ce faire, le gouvernement prévoit un programme d’économies réparti sur l’ensemble des dépenses publiques, à hauteur de 7,7 milliards d’euros pour l’Etat et ses agences, 3,7 milliards pour les collectivités locales et 9,6 milliards pour la protection sociale (dont 3,2 milliards de réduction des dépenses d’assurance maladie, détaillés dans le PLFRSS 2015).

Ce plan d’économies, qui devrait représenter 50 milliards d’euros en 2017, doit permettre de financer la mise en œuvre du pacte de responsabilité et de solidarité annoncé par le président de la République en début d’année dans l’objectif de redresser l’activité et l’emploi. Pour rappel, les premières mesures de ce pacte ont été engagées dans les projets de budget rectificatif de l’Etat et de la sécurité sociale pour 2014 adoptés cet été.

Collectivités territoriales

Le gouvernement envisage de diminuer les dotations budgétaires versées par l’Etat aux collectivités de 11 milliards d’euros à horizon 2017, au rythme de 3,7 milliards d’euros par an. La répartition de cette coupe budgétaire en 2015 « sera proportionnelle [aux] recettes réelles de fonctionnement » des trois catégories de collectivités territoriales, indique le texte de présentation du PLF. Soit 451 millions d’euros pour les régions, 1,2 milliard d’euros pour les départements et 2 milliards d’euros pour l’ensemble du bloc communal.

Emploi

Première priorité du gouvernement, la politique de l’emploi est soutenue par un budget triennal qui devrait s’élever à 11,1 milliards d’euros en 2015, 10,5 milliards d’euros en 2016 et 9,8 milliards d’euros en 2017. Le PLF envisage notamment de déployer en 2015 la « garantie jeunes », expérimentée en 2014 dans 10 départements, et qui a pour objectif d’accompagner vers l’emploi des jeunes de 18 à 25 ans en situation de précarité. Ce dispositif devrait concerner 50 000 jeunes et représenterait un effort financier de 100 millions d’euros supplémentaires par rapport à 2014.

Par ailleurs, les emplois d’aveniret le contrat de génération, lancés en début de quinquennat, devront également être « pérennisés et consolidés » en 2015.

Solidarité

Concernant la mission « Solidarité, insertion et égalité des chances », dont le budget pour 2015 est fixé à 15,5 milliards d’euros, les principales orientations portent sur :

  • La revalorisation de 2 % au 1er septembre 2015 du revenu de solidarité active (RSA) ;
  • La revalorisation de 1,30 % de l’allocation aux adultes handicapés (AAH)  au 1er septembre 2014 ;
  • La suspension de l’aide personnalisé de retour à l’emploi (APRE). Le gouvernement précise sur ce point que « la politique d’accompagnement des personnes éloignées de l’emploi sera unifiée autour des dispositifs d’intervention de Pôle Emploi, en lien avec les collectivités locales » ;

Il est par ailleurs indiqué que le programme 304 « Inclusion sociale, protection des personnes et économie sociale et solidaire » prendra dorénavant en charge les actions en faveur des familles vulnérables du programme 106 « Action en faveur des familles vulnérables », « notamment le dispositif de protection juridique des majeurs ».

Justice

Avec un budget de 6,4 milliards d’euros, la mission « Justice » est relativement épargnée par les économies importantes de l’Etat, « pour assurer la mise en œuvre des priorités du gouvernement, notamment pour l’application de la réforme pénale », souligne le texte. 1 834 emplois devraient ainsi être créés sur la période 2015-2017.

Les dépenses de fonctionnement des services de protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) devront cependant continuer à « être optimisées ».

Asile

Le budget triennal de la mission « Immigration, asile et intégration » (0,7 milliard en 2015, 2016 et 2017), devra notamment permettre de mettre en œuvre la réforme de l’asile, dont le projet de loi a été présenté cet été en conseil des ministres et qui devrait entrer en vigueur en 2015. Cette réforme envisage notamment de réduire les délais d’examen des demandes d’asile de 24 à 9 mois, en partie via un renforcement temporaire des effectifs de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) et par des modifications de procédure devant la Cour nationale du droit d’asile (CNDA).

Source : dossier de presse du PLF 2015

Elise Brissaud






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s], de Direction[s] Clés et au Guide du directeur
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 186 - mai 2020
Spécial crise sanitaire
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Les Papillons Blancs - ImPro Le Roitelet

CHEF DE SERVICE EDUCATIF (H/F)

Fondation PERCE - NEIGE

DIRECTEUR D'ETABLISSEMENT (H/F)

AMPP Viala

Directeur Général (H/F)

APHL

DIRECTEUR ADJOINT H/F

EHPAD RESIDENCE LA MERIDIENNE

CADRE DE SANTE (H/F)


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.

   

            

 

En partenariat avec :