Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Insertion
Mise en oeuvre de la réforme du financement de l’IAE

25/02/2014

La généralisation de l’aide au poste dans les structures d’insertion par l’activité économique (SIAE), prévue dans le cadre de la réforme du financement de l’IAE, est désormais réglementée. Un décret et une circulaire posent le cadre de cette évolution. Les règles relatives au conventionnement sont également précisées.

Garantir une plus grande lisibilité des financements et valoriser l’effort d’insertion en faveur des personnes les plus éloignées de l’emploi sont les deux objectifs majeurs de la réforme du financement de l’insertion par l’activité économique (IAE), rappelés dans une instruction du 5 février 2014 de la délégation générale à l’emploi et la formation professionnelle (DGEFP). Ce document, portant sur l’application de la réforme pour l’année transitoire 2014 et les orientations générales en matière de conventionnement et de pilotage, précède un décret du 21 février qui réglemente les nouvelles modalités de financement.

Aide au poste

Le texte prévoit la généralisation de l’aide au poste d’insertion. Applicable depuis le 1er janvier 2014 dans les entreprises d’insertion (EI) et les entreprises de travail temporaire d’insertion (ETTI), ce nouveau régime n’entrera en vigueur, pour les associations intermédiaires (AI) et les ateliers et chantiers d’insertion (ACI), qu’à compter du 1er juillet 2014.

L’aide comprend un montant socle et un montant modulé, déterminé chaque année par le préfet en fonction :

  • des caractéristiques des personnes embauchées ;
  • des actions et des moyens d’insertion mis en œuvre ;
  • des résultats constatés à la sortie de la structure.

Le montant socle, le montant maximum de la part modulée et les conditions de versement seront fixés annuellement par arrêté.

« Pour toutes les SIAE, le montant modulé […] au titre de l’année 2014 sera perçu en un seul versement en fin d’année », précise l’instruction.

L’aide au poste d’insertion se substitue aux autres aides versées par l’Etat, hors FDI (Fonds départemental d’insertion).

Conventionnement

« L’architecture de la convention type a été adaptée et harmonisée pour les quatre types de structures », relève la DGEFP. Signées par l’Etat, Pôle emploi, la structure et les conseils généraux (lorsqu’ils sont co-financeurs) pour une durée de 3 ans maximum, les conventions doivent être pluriannuelles et privilégier le cadre de l’année civile.

Le décret fixe, pour chaque structure, le contenu minimum des conventions, à savoir, notamment :

  • une présentation du projet d’insertion, comprenant, entre autres, les modalités d’accompagnement des salariés en insertion et l’adéquation du projet économique et social avec l’environnement local et l’offre d’insertion déjà existante ;
  • la présentation des moyens en personnel ainsi que matériels et financiers ;
  • le nombre de postes d’insertion ;
  • les engagements d’insertion pris par la structure et les indicateurs destinés à rendre compte des actions et des résultats.

Un bilan d’activité « précisant pour les salariés en insertion les actions mises en œuvre et leurs résultats à l’issue du parcours dans la structure » devra être transmis chaque année au préfet. Le décret détaille également le contenu de ce document.

L’unité territoriale de la direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (Direccte) aura à charge, à partir de ce bilan, d’organiser un « dialogue de gestion » avec la structure, afin de « s’assurer de [la] cohérence [du projet d’insertion] et de s’accorder sur les parcours d’insertion au regard des caractéristiques des personnes embauchées », souligne l’administration.

Sources : décret du 21 février 2014, JO du 23 février et instruction du 5 février 2014

Elise Brissaud






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s], de Direction[s] Clés et au Guide du directeur
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 186 - mai 2020
Spécial crise sanitaire
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Les Papillons Blancs - ImPro Le Roitelet

CHEF DE SERVICE EDUCATIF (H/F)

APHL

DIRECTEUR ADJOINT H/F

ATD QUART MONDE

RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET COMPTABLE (H/F)

EHPAD RESIDENCE LA MERIDIENNE

CADRE DE SANTE (H/F)

ASSOCIATION KAHMA

DIRECTEUR D'ETABLISSEMENT (H/F)


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès de la cérémonie du 27 novembre 2019

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.

   

            

 

En partenariat avec :