Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Prévention de la délinquance
34 millions d’euros seront consacrés aux actions de prévention en 2015

16/01/2015

Les priorités d’emploi des crédits du Fonds interministériel de prévention de la délinquance (FIPD) pour 2015 sont parues. Sur une enveloppe de 52,9 millions d’euros, 34 millions devront être notamment consacrés aux actions de prévention de la délinquance des jeunes, des violences intrafamiliales et des violences faites aux femmes.

Le secrétariat général du comité interministériel de prévention de la délinquance détaille, dans une circulaire du 31 décembre 2014, les orientations à suivre par les préfets en 2015 en matière d’utilisation des crédits du Fonds interministériel de prévention de la délinquance (FIPD), qui s’élèvent cette année à 52,9 millions d’euros.

Les actions prioritaires à financer découlent de la mise en œuvre de la stratégie nationale de prévention de la délinquance adoptée par le gouvernement pour la période 2013-2017. Pour rappel, 3 programmes sont concernés :

  • Programme d’actions à l’intention des jeunes exposés à la délinquance ;
  • Programme d’actions pour améliorer la prévention des violences faites aux femmes, des violences intrafamiliales et l’aide aux victimes ;
  • Programme d’actions pour améliorer la tranquillité publique.

Les deux premiers programmes, basés sur les actions de prévention, disposeront d’une enveloppe de 34 millions d’euros, tandis que le 3ème, principalement dédié à la vidéoprotection, bénéficiera de 18 millions d’euros.

Les 3/4 de ces crédits (hors videoprotection) devront être affectés aux quartiers prioritaires de la politique de la ville et aux « quartiers placés en veille active au travers des contrats de ville », précise la circulaire.

L’administration demande par ailleurs aux préfets de « renforcer de manière conséquente les moyens alloués aux actions de prévention de la récidive », l’objectif étant de doubler au niveau national les crédits consacrés à cette priorité.

Enfin, le FIPD aura également vocation en 2015 à soutenir des actions de prévention de la radicalisation et d’accompagnement des familles, dans le cadre du plan de lutte contre la radicalisation violente et les filières terroristes présenté par le gouvernement en avril dernier.

Source : circulaire du 31 décembre 2014

Elise Brissaud






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s], de Direction[s] Clés et au Guide du directeur
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 186 - mai 2020
Spécial crise sanitaire
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Les Papillons Blancs - ImPro Le Roitelet

CHEF DE SERVICE EDUCATIF (H/F)

EHPAD RESIDENCE LA MERIDIENNE

CADRE DE SANTE (H/F)

APHL

DIRECTEUR ADJOINT H/F

ATD QUART MONDE

RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET COMPTABLE (H/F)

ASSOCIATION KAHMA

DIRECTEUR D'ETABLISSEMENT (H/F)


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès de la cérémonie du 27 novembre 2019

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.

   

            

 

En partenariat avec :