Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Entreprises adaptées
Retouche des règles de calcul de la subvention spécifique

05/04/2018

Un arrêté modifie partiellement les modalités de calcul de la subvention spécifique qui sera attribuée, au titre de l'année 2018, aux entreprises adaptées (EA) et aux centres de distribution de travail à domicile (CDTD).

Dans l'attente d'une plus vaste réforme de leur financement prévue pour 2019, les entreprises adaptées (EA) et les centres de distribution de travail à domicile (CDTD) se voient appliquer cette année de nouvelles règles de calcul de leur subvention spécifique, fixées par arrêté. Focus sur ces modifications qui suscitent l'inquiétude de l'Unea

Trois éléments de calcul

En réalité, le cadre juridique n'est pas bouleversé puisque, comme depuis 2015, cette subvention spécifique se décompose toujours en trois parties : une partie forfaitaire, une partie sur critères et une autre dite "variable". Seule cette dernière est inchangée.

Parties forfaitaire et sur critères

Ces composantes de la subvention spécifique sont en effet celles qui sont impactées par l'arrêté du 29 mars. Pour résumer :

  • les financements accordés au titre de la partie forfaitaire et de la partie sur critères sont plafonnés à hauteur de 1 380 € par travailleur handicapé en équivalent temps plein (ETP) pris en compte dans l’effectif de référence correspondant au 31 mars 2018 ;
  • le montant de la partie forfaitaire est fixé à 925 € multipliés par l’effectif de référence ETP au 31 mars 2018 ;
  • au sein de la partie sur critères, le plafond de 1 100 € auparavant fixé pour l'aide au développement économique de la structure a été supprimé.

Aide au démarrage

Notons enfin que le montant de l’aide au démarrage, versée à la place de la subvention spécifique pendant les deux premières années civiles de fonctionnement de l'EA, dans le cas où elle excèderait le total du cumul des parties forfaitaire et sur critères, reste fixé à 4 600 € par embauche de travailleur handicapé, sans pouvoir dépasser 92 000 € au total.

Source : arrêté du 29 mars 2018, JO du 5 avril.

Sybilline Chassat-Philippe






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s], de Direction[s] Clés et au Guide du directeur
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 189 - septembre 2020
Accès aux soins. Quel remède miracle ?
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
UGECAM NORD-EST

DIRECTEUR (H/F)

APAJH Alpes de Haute Provence

DIRECTEUR ADJOINT (H/F)

FAM Héméralia

Responsable Administratif et Financier

Sauvegarde de Seine Saint Denis

DIRECTEUR DES SERVICES ET DE L'ACTIVITE (H/F)

PETITES SOEURS DES PAUVRES MA MAISON

Infirmier coordinateur / Cadre de santé H/F


Voir toutes les offres
Agenda
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.