Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Loi Santé
GHT : l'administration centrale tente de rassurer

24/05/2017

Face aux inquiétudes encore suscitées par la création des groupements hospitaliers de territoire (GHT), notamment en termes de gestion des personnels, l'ancien ministère des affaires sociales a diffusé – in extremis avant le changement de gouvernement – sa doctrine du dispositif.

En guise (quasiment) de testament, l'ancien ministère de Marisol Touraine a livré, sous forme d'instruction datée du 4 mai, son analyse de l'organisation des groupements hospitaliers de territoire (GHT) dont les établissements médico-sociaux publics peuvent être parties. Ce, dans un délai record par rapport au décret du 2 mai dernier modifiant certaines règles de fonctionnement de ces groupements qui continuent de susciter de vives inquiétudes parmi les personnels hospitaliers.

Schéma des mobilités

Le propos se veut avant tout rassurant, notamment sous l'angle "ressources humaines". Trois évolutions sont distinguées par l'instruction qui préconise leur formalisation dans un "schéma des mobilités" :

  • l'évolution métier ;
  • les déplacements au sein du GHT ;
  • les changements de situation administrative.

Pouvoir de nomination du DES

S'agissant en particulier de "l'évolution métier", le ministère limite la portée du pouvoir de nomination conféré au directeur de l'établissement support (DES) par le décret du 2 mai. Il s'agit d'un "pouvoir de nomination dans les fonctions" qui s'exerce au cas par cas au regard des organisations retenues et surtout qui "ne confère pas au [DES] la qualité d’autorité investie du pouvoir de nomination (...) pour l'exercice de l'ensemble des prérogatives attachées à cette qualité (pouvoir disciplinaire, gestion des commissions administratives paritaires, recrutement et carrière, organisation des concours, mise à disposition, notation…)". La qualité d'autorité investie du pouvoir de nomination reste donc une prérogative du directeur de l’établissement d’origine de l’agent, au sein duquel il occupe habituellement son emploi.

Fonction achats

Source de crispation entre les acteurs, la fonction achats assurée par l'établissement support du GHT est bornée par l'administration centrale. Qui en exclut :

  • l'identification et l'opportunité des besoins ;
  • l'exécution des marchés (sauf la passation des avenants).

Sur le premier point, "chaque établissement partie demeure compétent pour arrêter sa stratégie d’investissement", insiste l'instruction. Laquelle revient enfin rapidement sur les conventions d'association et de partenariat qui peuvent être conclues, notamment avec les établissements privés.

Source : instruction du 4 mai 2017.

Sybilline Chassat-Philippe






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s], de Direction[s] Clés et au Guide du directeur
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 188 - juillet 2020
Environnement. S'engager durablement
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
AHIS Cahors

DIRECTEUR (H/F)

ASPEC

Directeur d’établissement (H/F)

Département de la Haute-Vienne

DIRECTEUR DE LA PREVENTION PROTECTION DE L'ENFANCE (H/F)

AHS FRANCHE CONTE

DIRECTEUR D'ETABLISSEMENT (H/F)

Sauvegarde 56

Directeur (trice)


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.