Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Protection de l'enfance
Une loi améliore le suivi des enfants en danger

15/03/2012

Cinq ans après la mise en œuvre de la réforme de la protection de l’enfance, la loi du 5 mars 2012 facilite la transmission d’informations entre départements, en cas de déménagement des familles. Ce, afin d’éviter une rupture dans la prise en charge de l'enfant ou d’interrompre le travail d'évaluation de l'information préoccupante en cours.

Obligation de communiquer l’adresse de la famille

Désormais, lorsqu’une famille bénéficiaire d'une prestation d'aide sociale à l'enfance (hors aide financière) ou d'une mesure judiciaire de protection de l'enfance change de département parce qu'elle déménage, le président du Conseil général du département d'origine a l'obligation de  communiquer sa nouvelle adresse au président du Conseil général du nouveau département d'accueil. Et, à cette occasion, il doit aussi lui transmettre les informations relatives au mineur et à la famille concernés.
Le même dispositif s’applique aux familles concernées par une information préoccupante en cours de traitement ou d'évaluation.

Saisine des organismes sociaux

Si le président du conseil général du département d’origine ignore la nouvelle adresse de la famille, il peut saisir directement la Caisse primaire d'assurance maladie et la Caisse d'allocations familiales. Charge à ces organismes de lui communiquer les nouvelles coordonnées, dans un délai de 10 jours à compter de la réception de la demande, et dans le respect des dispositions relatives au secret professionnel.

Obligation d’informer le procureur de la République

Lorsque l'interruption de l'évaluation ou du traitement de l'information préoccupante, de la prestation d'aide sociale à l'enfance ou de la mesure judiciaire de protection de l'enfance, met le mineur en danger, le président du Conseil général du département d'origine doit en aviser sans délai le procureur de la République de la situation.
Dès que l'adresse de la famille est connue, le président du Conseil général du département d'accueil de la famille doit en être informé et recevoir les informations pour assurer le suivi.

Les modalités de transmission de cette information seront définies par décret (à paraître), après avis de la Commission nationale informatique et libertés.

 

 

Source : Loi n°2012-301 du 5 mars 2012 (JO du 6 mars)

Sophie Courault






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s], de Direction[s] Clés et au Guide du directeur
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 200 - septembre 2021
Équipes de direction. Responsables jusqu'où ?
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Fondation Jacques Chirac - Mas les Tamaris

CHEF DE SERVICE EDUCATIF (H/F)

Groupe SOS Seniors

Directeur Adjoint du Développement et de l'Innovation (H/F)

CDSEA 91

Directeur H/F

VAL de MARNE Le département

Inspecteur de l'enfance H/F

SIAO 67

Directeur H/F


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.