Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Plan autisme
Déploiement du volet sur la prise en charge précoce

29/08/2014

L’administration demande aux agences régionales de santé de mettre en œuvre une organisation territoriale « coordonnée et graduée » afin d’intervenir précocement auprès des enfants autistes. Elle détaille dans une instruction les principes et les objectifs de cette organisation, pilier du 3ème plan autisme.

Repérage, diagnostic, intervention précoce. Tel doit être le « triptyque » fondateur des plans d’action des agences régionales de santé (ARS) en matière d’autisme ou autres troubles envahissants du développement (TED), comme l’explique une instruction du 17 juillet 2014 dans le cadre de la mise en œuvre du 3ème plan autisme 2013/2017 .

Les ARS sont ainsi tenues de mettre en place un « maillage territorial reposant sur une organisation régionale coordonnée et graduée du repérage, du diagnostic et des interventions précoces ».

Cette organisation implique en priorité l’identification et la mobilisation des ressources existantes (à la fois l’offre médico-sociale, sanitaire et libérale) ainsi que l’association et l’accompagnement des parents. Un « contact anticipé » avec la maison départementale des personnes handicapées (PDPH) et l’Education nationale, « éléments essentiels dans l’élaboration et la continuité du parcours précoce » de l’enfant, doit également être recherché.

L’organisation graduée doit permettre une complémentarité entre le niveau de proximité (qui repose sur des équipes de diagnostic et d’intervention identifiées) et un niveau de recours spécialisé régional pour les situations de diagnostics et d’évaluations fonctionnelles complexes. Le centre de ressource autisme (CRA) et les équipes hospitalières pluridisciplinaires qui lui sont associées pour les enfants et les adultes en « constituent le socle », précise l’instruction.

Pilotage

La démarche régionale visant à la structuration du maillage territorial doit s’appuyer sur une « large concertation stratégique et technique », indique l’administration. La concertation stratégique, qui réunit l’ensemble des acteurs concernés (dont les associations d’usagers et les familles), doit permettre l’élaboration des principales orientations pour la mise en œuvre d’un repérage, diagnostic et accompagnement efficient au sein de la région.

La coordination locale technique doit quant à elle accompagner le développement des actions stratégiques sur le territoire.

L’administration recommande aux ARS d’établir, dans le cadre de la concertation stratégique, un diagnostic régional du repérage, du diagnostic et de l’intervention, et leurs modalités d’articulation territoriale (identification des acteurs, identification des territoires qui en sont insuffisamment pourvus, identification des forces et des faiblesses relatives aux procédures et à la coordination des acteurs, détermination des ressources et des besoins en matière d’information et de formation des professionnels…).

Puis, pour aider à l’élaboration des priorités d’action qui doivent en découler, l’instruction liste des exemples de thèmes à aborder dans le cadre des concertations stratégiques et techniques, tels que :

  • Les modalités de développement de la structuration des professionnels de l’offre de diagnostic de proximité ;
  • Une réflexion  sur l’offre médico-sociale, sanitaire et libérale et son évolution pour la mise en œuvre des interventions précoces ;
  • Les actions d’information et de formation à mener auprès des acteurs de la petite enfance ;
  • Les priorités de formation favorisant l’appropriation des recommandations de bonnes pratiques ;
  • La construction d’outils de coopération et de liaison entre les acteurs.

Un « pilotage fort » de l’ARS est requis pour la mise en œuvre et le suivi du triptyque.

Source : instruction du 17 juillet 2014

Elise Brissaud






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s], de Direction[s] Clés et au Guide du directeur
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 199 - juillet 2021
Sexualité des usagers. Vers la fin du tabou ?
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
AAJD

DIRECTEUR GÉNÉRAL (H/F)

Cesap

DIRECTEUR (H/F)

APAJH Sarthe Mayenne

CHEF DE SERVICE (H/F)

ACTION ENFANCE

CHEF DE SERVICE H/F - CHATEAUNEUF SUR LOIRE (45) - CDI

Association Les Papillons Blancs de l'Autunois

CHEF DE SERVICE (H/F)


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.