Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Emploi et handicap
La loi Macron ouvre de nouvelles possibilités de s’acquitter de l’OETH

02/09/2015

Parmi les très nombreuses mesures adoptées cet été par la loi « pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques », dite « loi Macron », certaines intéressent directement le secteur social et médico-social. Le « développement de l'emploi des personnes handicapées » est notamment recherché.

Publiée au Journal Officiel du 7 août 2015, la loi « pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques » contient plusieurs dispositions intéressant les structures du secteur social et médico-social et notamment :

  • Acquittement partiel de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés (OETH)

Sans revenir sur l’obligation faite aux entreprises de plus de 20 salariés d’embaucher 6 % de travailleurs handicapés, la loi Macron vient d’ouvrir de nouvelles voies leur permettant de s’acquitter partiellement  de cette obligation.

Ainsi, les entreprises auront désormais la possibilité de passer des contrats de fournitures de sous-traitance ou de prestations de services avec des travailleurs indépendants handicapés, en plus des entreprises adaptées (EA), des centres de distribution de travail à domicile (CDTD) et des établissements ou services d'aide par le travail (Esat). Ce nouvel acquittement, déterminé par décret, devra tenir compte du nombre de salariés exerçant pour le compte des travailleurs indépendants ou être fixé de façon forfaitaire.

L'employeur pourra également s'acquitter partiellement de son obligation d'emploi en accueillant des personnes handicapées pour des périodes de mise en situation en milieu professionnel ou des élèves de moins de 16 ans en stage d’observation pour lesquels est versée la prestation de compensation du handicap (PCH), l'allocation compensatrice pour tierce personne (ACTP) ou l'allocation d'éducation de l'enfant handicapé (AEEH).

  • Evolution des contrats d’insertion dans les territoires d’outre-mer

La loi autorise le gouvernement à prendre par ordonnance avant 1 an des dispositions relatives à la suppression du contrat d'accès à l'emploi (CAE) et à l’extension et l'adaptation du contrat initiative-emploi (CIE) dans les départements d’outre-mer, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin et à Saint-Pierre-et-Miquelon.

  • Suppression des contrats emplois-jeunes
  • Formation des conseillers prud’hommes

Les conseillers des prud’hommes devront suivre une formation initiale (commune aux conseillers prud'hommes employeurs et salariés) et une formation continue. La formation initiale sera organisée par l'Etat et « tout conseiller prud'homme qui n'a pas satisfait à l'obligation de [cette] formation dans un délai fixé par décret [sera] réputé démissionnaire ».

A noter enfin : le Conseil constitutionnel a jugé, dans sa décision du 5 août 2015, que le dispositif d'encadrement de l'indemnité accordée au salarié licencié sans cause réelle et sérieuse était contraire à la constitution. Ce, en raison d’un des critères retenus pour déterminer le plafonnement de l’indemnité, à savoir celui des effectifs de l’entreprise, « [sans] lien avec le préjudice subi par le salarié ». Le critère de l'ancienneté du salarié dans l'entreprise a en revanche été jugé « en adéquation avec l’objet de la loi »

Source : loi n° 2015-990 du 6 août 2015, JO du 7 août

Elise Brissaud






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s], de Direction[s] Clés et au Guide du directeur
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 200 - septembre 2021
Équipes de direction. Responsables jusqu'où ?
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Association Les Apsyades

Directeur administratif et financier (h/f)

Fondation Jacques Chirac - Mas les Tamaris

CHEF DE SERVICE EDUCATIF (H/F)

CDSEA 91

Directeur H/F

VAL de MARNE Le département

Inspecteur de l'enfance H/F

SIAO 67

Directeur H/F


Voir toutes les offres
Agenda
27 et 28 septembre 2021, à Paris et à distance

Congrès national des âges et du vieillissement

27 et 28 septembre 2021 à Paris

Les Esat, producteurs d'inclusion

28 au 30 septembre 2021, à Paris ou à distance

La participation : une voie vers l'inclusion?

28 septembre 2021, à Nantes

L’âgisme en Ehpad : comment y faire face ?

30 septembre 2021, à Toulouse

La qualité de vie au travail des directeurs.trices de l’économie sociale et solidaire


Voir tous les évènements
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.