Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Protection judiciaire de la jeunesse
Recadrage des rôles au sein de la PJJ

08/12/2016

Par le biais d'une simple "note", la directrice de la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) entend clarifier les rôles des services déconcentrés et, dans une moindre mesure, des établissements et services. Ce, "pour permettre à chaque échelon d’assurer pleinement ses responsabilités au soutien de la continuité des parcours des mineurs pris en charge".

DPJJ, DIR, DT, SAH... Difficile d'y voir toujours clair dans ces sigles caractéristiques du secteur de la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ). C'est avec ce souci de "clarification" que Catherine SULTAN a signé une note, publiée dans le dernier bulletin officiel du ministère de la Justice, récapitulant l'organisation et les attributions des services déconcentrés mais aussi des établissements et services de la PJJ. A l'égard de ces derniers, le document s'étend toutefois nettement moins, les développements tenant sur 4 pages sur un total de 18... Morceaux choisis dans un contexte de fortes tensions, les organisations syndicales, telles que le SNPESPJJ, s'alarmant de la dégradation des moyens matériels pour la prise en charge des mineurs et des restrictions budgétaires imposées à certains services.

Missions des directeurs

Le point 3.2.3 de la note égrène les attributions du directeur de service (DS), distingué du responsable d'unité éducative (RUE), les deux formants "une équipe de direction". Un récapitulatif qui, vraisemblablement, fait écho à la grogne des RUE en manque de reconnaissance statutaire (voir le blog "Appel des RUE").

Pêle-mêle, le DS est notamment chargé :

  • d'élaborer le projet d'établissement ou de service dont il est responsable de la mise en œuvre ;
  • de piloter, d'organiser, de superviser et de contrôler l’activité du service ;
  • d'encadrer et d'animer l'équipe des RUE ;
  • de garantir l’efficience et la qualité des interventions éducatives.

Missions des RUE

Pour sa part, le RUE doit entre autres :

  • élaborer le projet pédagogique d’unité (PPU) dont il est responsable de la mise en œuvre ;
  • organiser et coordonner la prise en charge des mineurs au sein de son unité éducative ;
  • encadrer et animer l’équipe pluridisciplinaire ;
  • s’assurer de la qualité et du suivi de la mise en œuvre des mesures confiées par l’autorité judiciaire ;
  • organiser l’articulation entre les professionnels PJJ et les autres acteurs de la prise en charge, au service des parcours, le cas échéant, par délégation du DS.

Et les budgets ?

Sous l'angle du financement des structures, le directeur territorial (DT) apparaît comme le chef d'orchestre local. A charge pour lui de :

  • préciser le budget retenu pour l’année pour chaque établissement et service du ressort de son territoire, après notification par la direction interrégionale (DIR) ;
  • veiller au respect des dotations budgétaires et de leur finalité ;
  • produire "une analyse de la performance des services, et ce, de façon régulière".

 

 

    Source : note du 22 septembre 2016.

    Sybilline Chassat-Philippe






    Ajouter un commentaire
    La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s], de Direction[s] Clés et au Guide du directeur
    Envoyer cette actualité par email :
    Email de l'expéditeur (vous)*

    Email du destinataire *

    Sujet*

    Commentaire :

    * Champs obligatoires

    Le Magazine

    N° 188 - juillet 2020
    Environnement. S'engager durablement
    Voir le sommaire

    Formation Direction[s]
    Offres d'emploi
    Les 5 dernières annonces publiées
    MECS la Renouée

    CHEF DE SERVICE (H/F)

    A.N.P.A.A. Bourgogne Franche-Comté

    Directeur/ Directrice d’établissement(s) médico-social(aux) H/F

    UDAPEI 62

    DIRECTEUR GENERAL (H/F)

    CESAP

    DIRECTEUR DE POLE (H/F)

    FEDERATION APAJH

    DIRECTEUR ADJOINT PLATEFORME ENFANCE (H/F)


    Voir toutes les offres
    Trophée Direction[s] : l'essentiel

    Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

     Voir le palmarès 2019 

    Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

    Sous les hauts patronages de :
    Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
    Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
    Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.