Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Assistance éducative
Visite de l'enfant en présence d'un tiers : mode d'emploi

21/11/2017

Les modalités d'organisation de la visite, en présence d'un tiers, d'un enfant confié au titre de l'assistance éducative viennent d'être détaillées par décret.

Depuis le 18 novembre 2017, des règles spécifiques sont à respecter en matière de visite des enfants confiés dans le cadre d'une mesure d'assistance éducative ordonnée par le juge des enfants. Elles complètent la loi du 14 mars 2016 relative à la protection de l'enfant qui a permis au juge d'imposer, par décision spécialement motivée, que ce droit de visite du ou des parents soit exercé seulement en présence d'un tiers. Lequel, lorsque l'enfant est confié à un établissement ou à un service spécialisé, doit être désigné par cette structure.

Missions du tiers

Le cadre se veut assez souple puisque les visites peuvent s'effectuer :

  • soit en présence permanente du tiers ;
  • soit en sa présence intermittente.

En tout état de cause, le dispositif a pour ambition générale de "protéger, (...) accompagner et [d'] évaluer la relation entre l'enfant et son ou ses parents".

Tiers de référence

Dans la mesure du possible, la structure doit désigner un seul et même tiers pour l'ensemble des visites organisées entre un enfant et son ou ses parents. La réglementation autorise toutefois le recours à un système d'alternance "si cela s'avère nécessaire".

Par ailleurs, lorsque la visite s'effectue en présence d'un tiers professionnel (un éducateur spécialisé par exemple), celui-ci doit disposer de connaissances et de compétences "portant sur le développement et les besoins fondamentaux de l'enfant en fonction de son âge, la fonction parentale et les situations familiales". Il doit également disposer, "notamment", de "connaissances sur les conséquences des carences, négligences et maltraitances sur l'enfant".

Déroulement de la visite

Le principe posé est que la visite s'effectue dans un lieu préalablement déterminé par la personne morale (ou physique) à qui l'enfant est confié en concertation avec le tiers et avec le mineur ainsi que ses représentants légaux. La décision du juge peut toutefois prévoir des dispositions contraires. Il faut donc la lire attentivement avant chaque visite.

Le lieu, l'horaire et la fréquence des visites sont définis en prenant en compte ces critères :

  • âge, rythme et besoins de l'enfant ;
  • disponibilités du ou des parents ;
  • objectifs assignés à ces visites par le juge des enfants.

Traçabilité

Lorsque l'enfant est confié à une structure spécialisée, le tiers professionnel est tenu de transmettre à la personne morale ainsi qu'au juge des enfants, selon un rythme et des conditions définis par ce dernier, une analyse portant doublement sur :

  • les effets de ces visites sur l'enfant ;
  • la qualité et l'évolution de la relation entre l'enfant et son ou ses parents.

La personne morale à qui l'enfant est confié peut proposer à tout moment au juge des enfants la poursuite, l'aménagement ou la suspension du droit de visite sur la base des éléments transmis par le tiers professionnel.

Source : décret du 15 novembre 2017 (n° 2017-1572), JO du 17 nov.

Sybilline Chassat-Philippe






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s], de Direction[s] Clés et au Guide du directeur
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 200 - septembre 2021
Équipes de direction. Responsables jusqu'où ?
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Fondation Jacques Chirac - Mas les Tamaris

CHEF DE SERVICE EDUCATIF (H/F)

Association Les Apsyades

Directeur administratif et financier (h/f)

ARFIS OI - IRTS La Réunion

RESPONSABLE DE FORMATION (H/F)

APAJH du VAR

DIRECTEUR IME/EEAP/Répit/SSAD - Jardin d'Asclépios APAJH du Var

Association IMF

Directeur Général (H/F)


Voir toutes les offres
Agenda
27 et 28 septembre 2021, à Paris et à distance

Congrès national des âges et du vieillissement

27 et 28 septembre 2021 à Paris

Les Esat, producteurs d'inclusion

28 au 30 septembre 2021, à Paris ou à distance

La participation : une voie vers l'inclusion?

28 septembre 2021, à Nantes

L’âgisme en Ehpad : comment y faire face ?

30 septembre 2021, à Toulouse

La qualité de vie au travail des directeurs.trices de l’économie sociale et solidaire


Voir tous les évènements
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.