Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Santé
Un référentiel pour la réduction des risques liés à la prostitution

09/03/2017

Les activités de réduction des risques menées auprès de personnes en situation de prostitution sont désormais encadrées par un référentiel national.

Un décret du 2 mars 2017 définit un cadre de référence national pour les professionnels du champ sanitaire, social, éducatif et de la médiation qui sont impliqués dans les actions de réduction des risques (RDR) liés à la prostitution.

Mise en réseau

Le document indique d'emblée que les acteurs comme les personnes auxquelles les activités de RDR s'adressent doivent être protégés des incriminations d’usage ou des incitations de recours à la prostitution. A ce titre, les services de police et de gendarmerie chargés de lutter contre le proxénétisme "doivent donc connaître les acteurs et les activités relevant de la réduction des risques". Par ailleurs, il est demandé aux associations de se faire connaître auprès de leur agence régionale de santé (ARS).

Diversité des modes d'intervention

Passée la liste des objectifs poursuivis par la RDR (dont l'amélioration de l'état de santé et l'insertion sociale), 17 modalités d'intervention auprès des personnes en situation de prostitution sont énumérées, dont :

  • la médiation avec les forces de police ;
  • l’accueil inconditionnel, personnalisé et confidentiel ;
  • la réalisation de dépistages ou l’orientation vers les structures spécialisées de dépistage, notamment les centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic des infections sexuellement transmissibles (CeGIDD) ;
  • l’orientation et l’accompagnement vers les services de soins généraux ou spécialisés, les services d’addictologie, les centres de vaccination, etc.

Cette liste n'est pas exhaustive et les modes d'intervention ne doivent pas nécessairement se cumuler.

Les activités de RDR sont réalisées dans la journée, la nuit, y compris les week-ends et les jours fériés. Elles peuvent être menées dans les locaux spécifiques ou dans des dispositifs mobiles (bus…) ainsi que dans tout lieu public fréquenté par les personnes en situation de prostitution en veillant à multiplier les occasions de rencontre.

Salariés ou bénévoles

Tenant compte de ces deux statuts, le référentiel prône dans tous les cas le suivi d'une approche du soin fondée sur ces trois principes :

  • l’absence d’exigence ;
  • le "non jugement", sans promotion ni condamnation des pratiques concernées ;
  • l’inconditionnalité de l’accompagnement.

Outre l'obligation d'être formés, notamment à des méthodes de conseil personnalisé menées sous forme d’entretiens individuels ou collectifs, il est expressément  prévu que les interventions doivent être réalisées de manière à garantir l’anonymat des personnes ayant une pratique prostitutionnelle.

Source : décret du 2 mars 2017 (n° 2017-281), JO du 5 mars.

Sybilline Chassat-Philippe






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s], de Direction[s] Clés et au Guide du directeur
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 201 - septembre 2021
Aller-vers. Prendre les devants
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Département des Hautes-Alpes

Directeur des Solidarités en Territoire h/f

IRTS Île-de-France Montrouge Neuilly-sur-Marne

INGENIEUR DE FORMATION (H/F)

IRTS Champagne - Ardenne

CADRE PEDAGOGIQUE (H/F)

PETITS FRERES DES PAUVRES

DIRECTEUR REGIONAL (H/F)

AVEFETH Espérance Var

Cadre de santé H/F


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.