Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Autisme
Les CRA doivent se conformer à de nouvelles règles de fonctionnement

11/05/2017

Un décret du 5 mai impose aux centres de ressources autisme (CRA) des conditions techniques minimales d'organisation et de fonctionnement. Les structures existantes ont 10 mois pour se mettre en conformité avec ces nouvelles règles.

Chaque région doit être dotée d'au moins 1 centre de ressources autisme (CRA), prévoit notamment un décret définissant les conditions techniques minimales d'organisation et de fonctionnement que doivent respecter ces structures médico-sociales.

Le texte, qui a recueilli l'avis favorable bien que critique du CNCPH, s'inscrit dans le cadre du troisième plan autisme (2013-2017) dont un tout récent rapport de l'Inspection générale des affaires sociales (IGAS) dresse un bilan peu flatteur pour l'actuel gouvernement, malgré quelques avancées.

Les CRA existants ont 10 mois (jusqu'au 8 mars 2018) pour se mettre en conformité avec ces nouvelles règles.

Missions

Le décret définit les missions des centres de ressources autisme dont le champ d'intervention s'avère large. Ces structures s'adressent en effet :

  • aux enfants, adolescents et adultes présentant un trouble du spectre de l’autisme (TSA) ;
  • à l'entourage de ces personnes et aux professionnels qui assurent leur suivi ;
  • et aussi à "toute personne intéressée".

L'étendue des missions proprement dites des CRA est aussi vaste, allant de l'accueil à l'orientation des publics en passant notamment par :

  • la promotion des recommandations de bonnes pratiques professionnelles ;
  • la réalisation des évaluations et des diagnostics fondés sur les données acquises de la science pour des situations et des cas complexes de trouble du spectre de l’autisme.

Personnels

Pour assurer leurs missions, les CRA doivent disposer au minimum :

  • d’un directeur ;
  • d’un personnel administratif ;
  • d’une équipe pluridisciplinaire et pluri-professionnelle exerçant à temps plein ou à temps partiel, dont la composition n'est pas précisée.

Les personnels de cette équipe sont :

  • soit salariés du centre ou d'une structure à laquelle il est rattaché ou avec lequel il a passé convention ou appartenant au même groupement ;
  • soit exercent à titre libéral lorsqu’ils sont habilités à pratiquer ce mode d’exercice et sous réserve qu'ils concluent avec le centre une convention dont le contenu socle est fixé par le décret.

Organisation et fonctionnement

Les CRA peuvent être des structures autonomes ou être rattachés :

Ils peuvent également être membres ou être constitués sous forme de groupements tels que les groupements de coopération sociale ou médico-sociale (GCSMS).

De manière assez classique, ils devront élaborer un rapport d'activité annuel à transmettre à leur agence régionale de santé (ARS) ainsi qu'à la conférence régionale de la santé et de l’autonomie (CRSA).

Conseil d'orientation stratégique

A la place du conseil de la vie sociale (CVS), les CRA doivent se doter d'un "conseil d’orientation stratégique" (Cos) qui contribue, par ses avis et ses propositions :

  • à la participation des bénéficiaires de l’action du centre ;
  • au respect des droits des usagers ;
  • et à l’exercice des missions du centre.

Le décret délimite l'étendue des compétences de ce conseil et fixe sa composition. A noter, par exemple, que le Cos est obligatoirement consulté sur le choix des équipes pluridisciplinaires.

 

L'ensemble de ces dispositions devrait être prochainement commenté par une instruction dont un projet était déjà en cours fin 2016, selon les indications communiquées par le CNCPH.

Source : décret du 5 mai 2017 (n° 2017-815), JO du 7 mai.

Sybilline Chassat-Philippe






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s], de Direction[s] Clés et au Guide du directeur
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 189 - septembre 2020
Accès aux soins. Quel remède miracle ?
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Département de la Haute Garonne

DIRECTEUR ADJOINT DE LA COORDINATION ET DU DEVELOPPEMENT SOCIAL

APAJH Alpes de Haute Provence

DIRECTEUR ADJOINT (H/F)

UGECAM NORD-EST

DIRECTEUR (H/F)

FAM Héméralia

Responsable Administratif et Financier

Sauvegarde de Seine Saint Denis

DIRECTEUR DES SERVICES ET DE L'ACTIVITE (H/F)


Voir toutes les offres
Agenda
30 septembre au 2 octobre 2020, à Issoudun (Indre)

Évaluer... Évoluer : le sens de la mesure

30 septembre au 2 octobre 2020, à Toulouse

Travail social et numérique : évolution ou révolution ?

2 octobre 2020, à Paris

Quelle société pour demain ?

5 octobre 2020, à Paris

Psychiatrie, santé mentale et parcours des personnes vulnérables...

5 et 6 octobre 2020, à Rennes

Éthique et vieillissement


Voir tous les évènements
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.