Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

CCN Acteurs du lien social / Foyers de jeunes travailleurs
Extension de deux avenants et d’un avis d’interprétation

06/05/2013

Les modifications apportées aux forfaits-jours en septembre dernier dans la convention collective des acteurs du lien social et familial et l’interprétation de la « rémunération minimale garantie » dans la convention des foyers de jeunes travailleurs sont désormais applicables à tous les professionnels de ces secteurs.

Un arrêté du 26 avril 2013 vient de rendre obligatoires à tous les employeurs et salariés compris dans le champ d'application de la convention collective nationale (CCN) des acteurs du lien social et familial du 4 juin 1983 les dispositions des avenants du 25 septembre 2012, relatif à la mise à jour de la convention, et du 20 novembre 2012 sur la formation professionnelle.

Forfaits-jours

Le premier accord modifie notamment des dispositions relatives aux conventions de forfaits-jours applicables aux cadres :

  • le plafond du nombre de jours travaillés sur une année est désormais fixé à 210 jours (contre 218 jours précédemment) ;
  • les salariés en forfaits-jours devront informer chaque semaine leur supérieur hiérarchique de l’horaire de début et de fin de leur journée, qui ne pourra pas dépasser 13 heures consécutives, selon un nouvel article sur l’ « amplitude journalière ».

A noter dans le second avenant relatif à la formation : la création d’un article sur la « répartition de la contribution au Fond paritaire de sécurisation des parcours professionnels » applicable à compter de la collecte 2013.

Rémunération minimale garantie

L’arrêté étend par ailleurs les dispositions de l'avis d'interprétation du 12 juin 2012 relatif à la rémunération minimale garantie aux bas salaires dans la CCN des organismes gestionnaires de foyers et services pour jeunes travailleurs du 16 juillet 2003.

La « rémunération minimale garantie » (1 350 points multipliés par la valeur du point) ne doit se référer qu’à l’indice de base et ne comprend pas les points acquis au titre de l'ancienneté ou les éventuels points professionnels. Ainsi, tous salarié dont l’indice de base est inférieur à 1 350 points doit être augmenté à ce niveau.

Source : arrêté du 26 avril 2013, JO du 4 mai

Elise Brissaud






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s], de Direction[s] Clés et au Guide du directeur
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 199 - juillet 2021
Sexualité des usagers. Vers la fin du tabou ?
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
APSI

DIRECTEUR H/F

Fondation Jacques Chirac - Mas les Tamaris

CHEF DE SERVICE EDUCATIF (H/F)

ACTION ENFANCE

CHEF DE SERVICE H/F - CHATEAUNEUF SUR LOIRE (45) - CDI

Association Les Papillons Blancs de l'Autunois

CHEF DE SERVICE (H/F)

PEP 71

Directeur de Pôle H/F


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.