Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

CCU Aide à domicile
De nouvelles dispositions en faveur de la prévention de la pénibilité

03/03/2014

L’avenant à la convention collective de la branche de l’aide à domicile (BAD) relatif à la prévention des risques professionnels et de la pénibilité, signé en juin dernier, vient d’être agréé. Il vise à définir des priorités et des actions concrètes à mettre en œuvre dans les structures du secteur.

Par un arrêté du 18 février 2014, le ministère des affaires sociales a agréé l’avenant n°12/2013 à la convention collective de la BAD relatif à la prévention de la pénibilité. Il entrera en vigueur le 1er avril prochain.

Définie par les partenaires sociaux comme la « conséquence de l’exposition à des sollicitations, physiques et/ou psychiques, de certains rythmes et formes d’activités professionnelles […] et de types d’organisation du travail qui laissent ou sont susceptibles de laisser des traces durables et identifiables […] sur la santé et/ou l’espérance de vie », la pénibilité, rappelle le texte, relève de la responsabilité de l’employeur. Elle doit faire l’objet de mesures de prévention dont l’avenant fixe à la fois les principes d’élaboration et les objectifs chiffrés à atteindre.

Diagnostic préalable

Un diagnostic préalable des facteurs de risque doit notamment être réalisé au niveau de la structure. Il repose sur :

  • l’inventaire des risques contenu dans le document unique d’évaluation des risques professionnels (DUERP), qui doit être mis à jour « dès lors qu’un nouveau risque est identifié lors d’une évaluation à domicile »,
  • la fiche d’entreprise remplie par le médecin du travail,
  • les fiches des salariés.

Les actions menées à partir de ce diagnostic pourront être évaluées en fonction d’indicateurs spécifiques, tels que l’absentéisme, le turn-over, le taux de fréquence des accidents du travail ou de trajet, l’évolution des troubles musculo-squelettiques ou encore le nombre de salariés déclarés inaptes.

Au niveau de la branche, un recensement des principaux risques professionnels a été effectué. Sont ainsi notamment cités : la manutention, les postures pénibles, les horaires contraignants et le temps partiel contraint.

Actions prioritaires

L’avenant fixe des objectifs à remplir pour les axes de prévention définis comme prioritaires. Ainsi, les partenaires sociaux s’engagent à diffuser à l’ensemble des structures les outils leur permettant d’identifier les facteurs de risques et la méthodologie à mettre en œuvre afin de réduire les « poly-expositions ». 50 % des associations doivent en être destinataires avant fin 2014 et la totalité avant fin 2015.

En matière de développement des compétences et des qualifications, les structures devront proposer à 20 % de leurs salariés, d’ici fin 2014, la formation « Certificat Prévention Secours (CPS) ». Ce chiffre est porté à 50 % de l’effectif à fin 2015.

Enfin, dans un souci d’amélioration des conditions de travail, il est recommandé aux employeurs d’utiliser les temps de concertation pour favoriser les échanges de pratiques entre intervenants. D’ici fin 2014, 40 % des structures devront avoir mis en place ces temps de concertation, 60 % avant fin 2015 et 80 % avant fin 2016.

Source : arrêté du 18 février 2014, JO du 1er mars

Elise Brissaud






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s], de Direction[s] Clés et au Guide du directeur
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 200 - septembre 2021
Équipes de direction. Responsables jusqu'où ?
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Fondation Jacques Chirac - Mas les Tamaris

CHEF DE SERVICE EDUCATIF (H/F)

Association Les Apsyades

Directeur administratif et financier (h/f)

ARFIS OI - IRTS La Réunion

RESPONSABLE DE FORMATION (H/F)

APAJH du VAR

DIRECTEUR IME/EEAP/Répit/SSAD - Jardin d'Asclépios APAJH du Var

Association IMF

Directeur Général (H/F)


Voir toutes les offres
Agenda
27 et 28 septembre 2021, à Paris et à distance

Congrès national des âges et du vieillissement

27 et 28 septembre 2021 à Paris

Les Esat, producteurs d'inclusion

28 au 30 septembre 2021, à Paris ou à distance

La participation : une voie vers l'inclusion?

28 septembre 2021, à Nantes

L’âgisme en Ehpad : comment y faire face ?

30 septembre 2021, à Toulouse

La qualité de vie au travail des directeurs.trices de l’économie sociale et solidaire


Voir tous les évènements
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.