Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Temps de travail
Durée du travail, repos et congés spéciaux : la réglementation change au 1er janvier 2017

21/11/2016

Cinq décrets modifient, à compter du 1er janvier 2017, la partie réglementaire du code du travail concernant la durée du travail, les repos et certains congés pour tenir compte de la nouvelle hiérarchie des normes imposée par la loi Travail du 8 août 2016.

Les règles à respecter par les employeurs de droit privé et leurs salariés en matière de durée du travail sont modifiées au 1er janvier 2017, selon des modalités fixées par cinq décrets publiés au Journal officiel du 19 novembre (textes n°s 26 à 30). D'autres décrets sont attendus, notamment en matière de congés payés. Tour d'horizon.

Nouvelle hiérarchie des normes

A droit partiellement constant, le gouvernement a entamé le chantier de mise en cohérence de la partie réglementaire du code du travail avec la réforme opérée par l'article 8 de la loi Travail (ou El Khomri) du 8 août 2016. Laquelle distingue trois catégories de normes :

  • les règles relevant de l'ordre public ;
  • le champ de la négociation collective ;
  • les dispositions dites "supplétives" qui sont applicables en l'absence d'accord ou convention collectif.

Durée et aménagement du travail

En la matière, on notera parmi les nouvelles dispositions supplétives celles qui :

  • imposent à l'employeur de communiquer, "par tout moyen conférant date certaine", aux salariés concernés la programmation individuelle des périodes d’astreinte dans le respect des délais légaux de prévenance (15 jours ou 1 jour franc en cas de circonstances exceptionnelles) ;
  • permettent le dépassement de la durée hebdomadaire moyenne de 44 heures sur autorisation du directeur régional des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi.

Congés

Concernant les congés, les décrets du 18 novembre 2016 ne modifient que la réglementation applicable aux congés spécifiques - et non aux congés payés - regroupés autour de ces trois thématiques :

  • les congés d'articulation entre la vie professionnelle et la vie personnelle et familiale, dont le congé de proche aidant qui fait l'objet d'un décret spécifique (n° 2016-1554) ;
  • les congés pour engagement associatif, politique ou militant ;
  • le congé ou période de travail à temps partiel pour la création ou la reprise d'entreprise.

En cas de contestation en ces domaines, le conseil de prud'hommes statuera en dernier ressort. Le seul recours possible ensuite sera donc un pourvoi en cassation devant la Cour de cassation.

Sources : décrets du 18 novembre 2016 (n° 2016-1551, n° 2016-1552, n° 2016-1553, n° 2016-1554 et n° 2016-1555), JO du 19 nov.

Sybilline Chassat-Philippe






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s], de Direction[s] Clés et au Guide du directeur
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 200 - septembre 2021
Équipes de direction. Responsables jusqu'où ?
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Association Les Apsyades

Directeur administratif et financier (h/f)

Fondation Jacques Chirac - Mas les Tamaris

CHEF DE SERVICE EDUCATIF (H/F)

CDSEA 91

Directeur H/F

VAL de MARNE Le département

Inspecteur de l'enfance H/F

SIAO 67

Directeur H/F


Voir toutes les offres
Agenda
27 et 28 septembre 2021, à Paris et à distance

Congrès national des âges et du vieillissement

27 et 28 septembre 2021 à Paris

Les Esat, producteurs d'inclusion

28 au 30 septembre 2021, à Paris ou à distance

La participation : une voie vers l'inclusion?

28 septembre 2021, à Nantes

L’âgisme en Ehpad : comment y faire face ?

30 septembre 2021, à Toulouse

La qualité de vie au travail des directeurs.trices de l’économie sociale et solidaire


Voir tous les évènements
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.