Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Accords CHRS
Le régime de prévoyance collectif est modifié

15/04/2016

Le protocole n° 158 modifiant le régime collectif de prévoyance applicable aux salariés relevant des accords collectifs CHRS du SYNEAS a été agréé par arrêté.

L'arrêté d'agrément du protocole n° 158 modifiant le régime collectif de prévoyance applicable aux salariés relevant des accords collectifs CHRS du SYNEAS est paru au Journal officiel du 7 avril 2016.

Applicable, rétroactivement, depuis le 1er janvier 2016, ce protocole détaille les différentes garanties du régime et organise notamment un mécanisme de portabilité des droits. Par ailleurs, un fonds de solidarité est mis en place selon des modalités proches de celles retenues dans le champ de la convention collective nationale du 15 mars 1966 (avenant n° 335).

Catégories de bénéficiaires

Dans un premier temps, le texte apporte des précisions sur les catégories de bénéficiaires du régime de prévoyance couvrant les risques décès, incapacité, invalidité et rente éducation. Il s'applique ainsi "à l’ensemble des salariés des établissements entrants dans le champ d’application professionnel des accords collectifs CHRS", c'est-à-dire tant aux cadres qu'aux non-cadres.

Portabilité de la couverture

En cas de rupture de leur contrat de travail ouvrant droit à une prise en charge par le régime d’assurance chômage, les salariés bénéficient, dans les mêmes conditions que ceux qui demeurent en activité, d’un maintien du régime de prévoyance dont ils bénéficiaient. La durée de cette portabilité est fixée à la durée du dernier contrat de travail (ou des derniers contrats de travail lorsqu’ils sont consécutifs chez le même employeur). Cette durée est appréciée en mois entiers le cas échéant arrondie au nombre supérieur, dans la limite de 12 mois de couverture.

Ce maintien des garanties est financé par un système de mutualisation intégré aux cotisations du régime de prévoyance des salariés en activité. Ainsi, les anciens salariés bénéficiaires du dispositif ne devront acquitter aucune cotisation supplémentaire à ce titre.

Attention : le protocole prévoit que la suspension du versement des allocations chômage n’a pas pour conséquence de prolonger d’autant la période de maintien de droits.

Source : arrêté du 18 mars 2016, JO du 7 avril

Sybilline Chassat-Philippe






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s], de Direction[s] Clés et au Guide du directeur
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 198 - juin 2021
Ressources humaines. Le digital étend sa toile
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Association Au Fil de la Vie

Directeur Général H/F

ADSEA 01

CHEF DE SERVICE (H/F)

GCSMAS Envol

DIRECTEUR DE POLE (H/F)

Département de Haute-Loire

Responsable Action sociale Insertion H/F

Département de la Haute Garonne

RESPONSABLE DE MAISONS DES SOLIDARITÉS H/F


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.