Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Informatique et libertés
Trois autorisations simplifiées pour le traitement des données

20/05/2016

La Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) vient d'adopter trois délibérations portant autorisation unique de traitements de données à caractère personnel concernant certains usagers du secteur social et médico-social dont les personnes âgées ou handicapées.

Élaborés en concertation avec les acteurs d'un secteur, les packs de conformité de la CNIL, mis en place depuis plusieurs années déjà, regroupent les bonnes pratiques permettant de décliner les droits et obligations de la loi "informatique et libertés" pour les acteurs du secteur en question avec des instruments de simplification des formalités administratives (normes simplifiées, autorisations uniques, dispenses de déclarations, etc.). Très attendue, la première brique d'un "pack de conformité social" est désormais disponible pour certains professionnels du champ social et médico-social.

Les secteurs concernés

La CNIL a en effet adopté trois délibérations portant autorisation unique de traitements de données à caractère personnel, publiées au Journal officiel du 12 mai, concernant :

  • l'accueil, l'hébergement, l'accompagnement et le suivi des personnes handicapées et des personnes âgées (Ehpad, Fam, IME, Mas... ; délibération n° 2016-094) ;
  • l'accueil, l'orientation, l'accompagnement et le suivi social des personnes (étant notamment visés les centres d'hébergement et de réinsertion sociale, les SIAO, les Samu sociaux ou encore les structures pour personnes confrontées à des difficultés spécifiques dont les CSAPA ; délibération n° 2016-095) ;
  • la prévention et la protection de l'enfance (foyers de l'enfance, Mecs... ; délibération n° 2016-096).

Étendue des données collectées

Cadre de référence pour les acteurs de la sphère sociale et médico-sociale, ces documents doivent permettre de créer des traitements des données sensibles relatives à la santé, à la religion, aux infractions, aux mesures judiciaires, à l'éducation, aux appréciations sur les difficultés sociales, etc. Ils contribuent à assurer un suivi personnalisé et efficace des personnes accompagnées, sans porter atteinte au respect de leur vie privée.

L'étendue des données collectées est précisée par chaque délibération. Parmi leurs points communs :

  • la durée de conservation de ces données dans la base active est limitée à 2 ans à compter du dernier contact avec la personne ayant fait l'objet de ce suivi, sauf dispositions législatives ou réglementaires contraires ;
  • ces données doivent être supprimées sans délai en cas de décès de la personne concernée.

À suivre

Dans un communiqué du 12 mai, la CNIL annonce que ce travail de simplification des formalités se poursuivra avec l’adoption :

  • d’une norme simplifiée relative aux traitements mis en œuvre pour la gestion des services d’aide à domicile (soutien scolaire, aide ménagère, etc.) ;
  • et d'une autorisation unique relative aux traitements mis en œuvre pour la gestion des signalements de maltraitance des personnes vulnérables.

Sources : délibérations n° 2016-094 (personnes âgées ou handicapées), n° 2016-095 (accompagnement social) et n° 2016-096 (protection de l'enfance), JO du 12 mai

Sybilline Chassat-Philippe et Véronique de La Touanne






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s], de Direction[s] Clés et au Guide du directeur
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 193 - décembre 2020
CSE. Renouer le dialogue
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Département du Gers

Chef du service aide sociale à l’enfance (ASE) (h/f)

VILLE DE BLOIS

Directeur H/F

ASBL 44

Chef de service coordinateur du parcours des jeunes

ADPEP 69/ML

DIRECTEUR GENERAL  H/F

MECS François Constant

CADRE SOCIO EDUCATIF (H/F)


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.