Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Premier Trophée Direction(s)
Direction(s) récompense huit initiatives de management

31/12/2005

Le premier Trophée Direction(s), remis le 17 novembre à l'hôtel-de-ville de Paris, a été l'occasion de valoriser des initiatives de management. Et de présenter les huit lauréats distingués par le jury.

Près de soixante structures ont fait acte de candidature pour ce premier Trophée, sous l’œil averti d’un jury composé de professionnels et d’acteurs institutionnels choisis pour leur expérience et leurs compétences.

Quatre catégories étaient proposées : gestion des compétences (politique de recrutement, fidélisation des salariés), management (organisation du travail, mobilisation des ressources humaines), démarche qualité (mise en œuvre des droits des usagers, amélioration de l’organisation du service ou de l’établissement), travail en réseau (coopération, mutualisation des moyens). Une majorité de candidats a concouru dans les catégories « démarche qualité » et « travail en réseau » ! Ce qui confirme les préoccupations des équipes de direction.

Le jury a jugé sur quatre critères : le caractère exemplaire et reproductible de la démarche, la participation du personnel, l’impact sur le management et les résultats obtenus. Et attribué deux mentions et six prix. L’initiative du département d’Ille-et-Vilaine – qui a créé le premier réseau extranet reliant un -conseil général aux établissements d’accueil pour personnes âgées implantés sur son territoire – a été également saluée.

Enfin, de l’avis unanime du jury, la résidence Saint-Joseph, à Giromagny (Territoire-de-Belfort), établissement pour personnes âgées dépendantes, a réuni tous les critères pour recevoir le Trophée en conjuguant une démarche transversale et intergénérationnelle, l’amélioration du service rendu aux usagers et une dynamique managériale qui s’inscrit dans un véritable ancrage territorial. 

Le Trophée revient à la maison de retraite Saint-Joseph, à Giromagny (Territoire-de-Belfort)

L’établissement a aussi reçu le prix « Travail en réseau », dans la catégorie « Coopération ».
Ouvrir l’établissement sur l’extérieur, tel est, depuis 1999, le credo de l’équipe de direction de la maison de retraite Saint-Joseph, à Giromagny, dans le Territoire-de-Belfort. Au cœur de la démarche, le développement de partenariats avec les institutions du canton (centre hospitalier, établissements sociaux, médicaux, culturels…), au moment où l’établissement devait être rénové. Mais pas de projets sans analyser les besoins des résidants et de leurs familles et des acteurs locaux ! Après enquête, réflexion et concertation, Saint-Joseph a réussi un pari à facettes multiples :

• installer une crèche halte-garderie de 18 places dans l’établissement, en 2004, un enjeu important pour l’image de marque et la valorisation du travail du personnel ;

• ouvrir une permanence « personnes âgées » gérée par le conseil général et la caisse régionale d’assurance-maladie ;

• créer une lingerie avec l’institut médico-éducatif (IME) situé dans la commune : Saint-Joseph fournit les locaux et du travail à trente -jeunes de l’IME, lequel rénove le bâtiment et traite le linge.
• collaborer avec le centre socio-culturel (prêt d’un lieu de réunion).

En décidant d’attribuer le Trophée à cette maison de retraite, le jury a unanimement cherché à récompenser une initiative qui repose sur un ancrage territorial exemplaire. Innovante dans la démarche, stratégique dans les objectifs, rigoureuse dans la méthode, la dynamique de la structure livre l’image d’un établissement vivant. Et donne au personnel un sens à l’action.

Gestion des compétences : Fidélisation des salariés

LE PRIX : maison d’accueil spécialisée - Lucie-Nouet, à Saint-Sulpice (Tarn)

Face à l’usure importante du personnel qui travaille auprès de personnes très dépendantes, cet établissement a voulu favoriser l’évolution de carrière des salariés et leur implication dans l’entreprise. Les objectifs ? Développer une mobilité interne et externe en proposant des échanges entre professionnels de structures voisines. D’où une politique de formation qui s’est appuyée sur des entretiens de progrès, la création d’un centre de formation, des échanges réussis entre établissements et le développement de nouveaux projets, de façon à maintenir la dynamique interne. En vingt ans, 48 salariés ont changé de structure !

Le jury a aimé : la pertinence de la démarche autour d’une vraie préoccupation en maison d’accueil spécialisée : l’usure du personnel, une stratégie de ressources humaines exemplaire dans ce secteur.

Management : Mobilisation des ressources humaines

LE PRIX : foyer Ker Spi, à Plérin (Côtes-d’Armor)

Un cycle d’analyse de la pratique a permis aux professionnels d’échanger sur leur conception et leur méthode de travail, mais aussi sur les valeurs fondatrices de leur action. Et de retrouver ainsi des références communes qui ont été intégrées dans le projet d’établissement. Ces éléments ont été rassemblés sous la forme de fiches informatisées par une commission « projet », animée par quelques professionnels de la structure sous la responsabilité du chef de service.

Ces échanges ont servi de fondement à la constitution d’un référentiel qui va alimenter, en 2006, la démarche « qualité » et l’évaluation interne.

Le jury a aimé : la démystification du procédé qui débouche sur une dimension « ressources humaines », la responsabilisation de cadres intermédiaires.

Management : Organisation du travail

MENTION pour l’association Œuvre des villages d’enfants, à Lyon (Rhône)

La croissance rapide du groupe associatif Œuvre des villages d’enfants, la redondance du traitement des informations, le développement d’utilisateurs « nomades » tels que les services intervenant à domicile ont suscité la mise au point d’un véritable système d’information.

Cinq après, chaque établissement dispose de son site intranet et internet. La majorité des interventions (gestion des usagers, rédaction des contrats de séjour, des contrats de travail, la réservation de véhicules, par exemple) s’effectue en ligne. Sur 450 stations de travail, 40 utilisateurs disposent d’un accès « nomade », et chaque salarié, d’une messagerie électronique. Certains établissements communiquent avec les familles par SMS… De quoi (ré)concilier l’univers de l’information numérisée et celui de l’action sociale !

Le jury a aimé : une problématique majeure peu développée dans le secteur, une démarche structurée, la forte implication de la direction générale pour que salariés et usagers s’approprient l’outil.

Démarche qualité : Mise en œuvre du droit des usagers

LE PRIX : école de reconversion professionnelle Jean-Janvier (Office national des anciens combattants et victimes de guerre), à Rennes (Ille-et-Vilaine)

Inscrire les travailleurs handicapés dans une démarche de validation des acquis de l’expérience en l’utilisant comme un outil au service du droit des usagers, c’est le pari qu’a fait la direction de l’établissement Jean-Janvier dans le cadre de son projet d’établissement.

Le projet a été conçu en collaboration avec l’académie de Rennes et cofinancé par le Fonds social européen. Il permet, depuis 2004, à une trentaine de stagiaires sur 190 d’être engagés dans une démarche de validation d’un diplôme de l’Education nationale (du CAP au BTS). Une démarche formatrice pour les stagiaires, à la fois sur le plan pédagogique, psychologique et de l’insertion.

Le jury a aimé : une approche globale pour un projet personnalisé, bien évalué et mesuré. Au-delà de l’insertion, la recherche de continuité dans le parcours de l’usager.

Mention pour la maison de retraite Joseph-Avet, à Thones (Haute-Savoie)

Convaincue que le sport contribue largement à préserver la santé des personnes âgées, l’équipe soignante de cette maison de retraite a conçu un projet d’activités adaptées, l’éveil ludique, qui concerne l’ensemble des résidants, selon leurs capacités fonctionnelles. A l’initiative de la démarche : l’animatrice de l’établissement et les aides médico-psychologiques, rejointes par l’ensemble de l’équipe soignante. Lesquelles ont bénéficié de l’appui du comité départemental de judo. Une expérience identique débute dans un autre établissement.

Le jury a aimé : l’entrée dans la démarche « qualité » sous l’angle de l’amélioration de la qualité de vie.

Démarche qualité : Amélioration de l’organisation de l’établissement ou du service

LE PRIX : institut thérapeutique, éducatif et pédagogique Bourneville, à Montpellier (Hérault)

Comment utiliser les nouvelles technologies pour conserver et transmettre des informations mais aussi – sujet sensible – partager le dossier de l’usager ? L’institut thérapeutique éducatif et pédagogique Bourneville a mis en place un réseau d’information qui sert à la fois à la communication interne et externe. Trois ans après, le projet s’est concrétisé par la création d’un logiciel, Dossier d’information partagé, breveté à la fin de 2005 auprès de l’Institut national de la propriété industrielle. Celui-ci contient quatre sous-dossiers accessibles aux 80 salariés en fonction d’un droit d’accès personnalisé. Il a donné lieu à un réseau intranet et à une charte éthique. Il a également permis d’améliorer les compétences individuelles et collectives.

Ce système global d’information et de communication s’intègre, par ailleurs, dans une gestion prévisionnelle des emplois et des compétences.

Le jury a aimé : la façon dont l’outil informatique a été pensé jusqu’au brevet, la logique managériale dans une approche « métiers », la clarté de la méthodologie.

Travail en réseau : Mutualisation des moyens

LE PRIX : Groupement des associations partenaires, à Marcq-en-Baroeul (Nord)

L’union fait la force… c’est le maître mot du Groupement des associations partenaires créé en 2000, qui rassemble aujourd’hui cinq associations. Pas facile à mettre en musique, l’idée de base est pourtant simple : permettre à des associations de se développer en centralisant la gestion administrative au sein du groupement, tout en leur garantissant indépendance juridique et financière. Chacune garde son budget et son conseil d’administration. En revanche, fini l’amateurisme : la direction générale s’occupe de la gestion, de la comptabilité et des ressources humaines des associations partenaires. Economies d’échelle (frais de siège, informatique…) et rationalisation des coûts (achats…) produisent ainsi une synergie qui se traduit, entre autres, par la mobilité des salariés entre les structures, une réponse concertée aux appels d’offres, etc.

Le jury a aimé : la dimension stratégique, l’alternative proposée à la fusion, les effets induits sur la gestion et le management des directions.

 

CARTES D’IDENTITE

Maison de retraite Saint-Joseph, à Giromagny (Territoire-de-Belfort)

Structure : établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, géré par une association
Budget total 2005 : 4400000 euros

Salariés (équi-valents temps plein) : 91

Résidants : 162

Médecin coordonnateur : Dr François Jeanblanc

Maison d’accueil spécialisée Lucie-Nouet, à Saint-Sulpice (Tarn)

Structure : Association pour adultes et jeunes handicapés du Tarn

Budget global : 3,2 millions d’euros

Salariés de la maison d’accueil spécialisée : 56,3 ETP

Nombre de personnes accueillies : 48 résidants, 4 places d’accueil de jour, 4 en accueil temporaire

Financement : assurance-maladie

Directeur : Robert Growas

Foyer Ker Spi, à Plérin (Côtes-d’Armor)

Structure : Association départementale des infirmes moteurs cérébraux des Côtes-d’Armor. Un seul établissement (Ker Spi) et deux services : 1 foyer d’accueil médicalisé (25 places dont 3 en appartement intégratif), 1 service d’accompagnement à la vie sociale (8 personnes en résidences adaptées).

Budget total : 1,5 million d’euros

Financement : conseil général et assurance-maladie

Salariés : 33 équivalents temps plein

Usagers : 33

Directeur : Pierre Hérissard

Association Œuvre des villages d’enfants, à Lyon (Rhône)

37 établissements et services en Rhône-Alpes

Budget (2005) : 33 millions d’euros

Financement : assurance-maladie et conseil général

1000 salariés (dont 700 équivalents temps plein)

Personnes accueillies : 2500 enfants, adolescents et jeunes adultes

Président : Michel Chapuis

Département « système d’information » : Christian Viallon, directeur de l’Iinstitut médico-éducatif Yves-Farge

Ecole de reconversion professionnelle Jean-Janvier (Office national des anciens combattants et victimes de guerre), à Rennes (Ille-et-Vilaine)

Structure : Centre de rééducation professionnelle, secteur public 

Salariés : 55 équivalents temps plein. 5 salariés concernés par le projet

Stagiaires : 323 en reconversion

Budget : 3 millions d’euros

Financement : Sécurité sociale

Directeur : Eddie Alexandre

Maison de retraite Joseph-Avet, à Thones (Haute-Savoie)

Structure : établissement public autonome

Salariés : 38,55 équivalents temps plein (+10 contrats aidés) en 2005

Budget : 3,5 millions d’euros en 2005

Financement : résidants, conseil général et assurance-maladie

Résidants : 82 personnes (76 lits d’hébergement, 2 lits d’hébergement temporaire et 4 places d’accueil de jour)

Directeur : René Cheminot

Institut thérapeutique, éducatif et pédagogique Bourneville, à Montpellier (Hérault)

Structure : Association de développement, d’animation et de gestion d’établissements spécialisés. 18 établissements dont le centre Bourneville (1 Itep de 80 places, 1 service d’éducation spécialisée et de soins à domicile (Sessad) de 27 places)

Budget : Itep : 4,77 millions d’euros ; Sessad : 468600 euros

Financement : assurance-maladie

Salariés : Itep : 78,82 équivalents temps plein (ETP) ; Sessad : 7,32 ETP

Nombre de personnes accueillies : 85 (Itep) ; 30 (Sessad)

Directeur : Henri Kaufmann

Groupement des associations partenaires, à Marcq-en-Baroeul (Nord)

Structure : associative Groupement des associations partenaires) - 5 associations partenaires en 2004 - 80 administrateurs bénévoles

600 salariés

Directeur général : François Podevin

Le jury

Patrick Enot, Secr. Gal du GNDA à caractère éducatif, social et médico-social

Hélène Lemaire, direction de la solidarité et de la famille, Conseil Général Côte-d'Or

Jean-Claude Bernadat, directeur général Centre St-Vincent-de-Paul, Paris

Michel Laforcad, directeur départemental des affaires sanitaires et sociales (24)

Hélène Maçon, directrice Institut régional du travail social de Lorraine

Philippe Gaudon, directeur général association le Clos du Nid, Lozère

Patrick Lefevre, directeur du cabinet Techné Conseil, laval

Danièle Nicolas-Donz, direction générale de l'action sociale, chef de projet "qualité"






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 185 - avril 2020
Coronavirus : mobilisation générale
Voir le sommaire

Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Fondation Jacques Chirac

DIRECTEUR (H/F)

CDSEA 91

DIRECTEUR SAEMF (H/F)

ASPH Association

Chef de service ESAT H/F

ASSOCIATION MARPA VVS

RESPONSABLE D'ETABLISSEMENT (H/F)

ARIFTS

FORMATEUR ES (H/F)


Voir toutes les offres
Trophée 2020: l'essentiel

Nous vous donnons rendez-vous en mai pour candidater à l'édition 2020 du Trophée !

 La cérémonie des remises de prix du 15e Trophée Direction[s] s'est tenue le 27 novembre 2019. 

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.

   

            

 

En partenariat avec : 

Voir le palmarès 2019

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019