Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Trois questions à Sébastien Darrigrand (Udes)
Sécuriser les acteurs de l’ESS

26/05/2014

Outre une réforme de la taxe sur les salaires, l’union d’employeurs Udes formule trois séries de propositions urgentes afin d’assurer l’avenir de l’économie sociale et solidaire (ESS). Explications de Sébastien Darrigrand, son délégué général.

Sébastien Darrigrand (Udes)

Vous préconisez des aménagements concernant le compte personnel de prévention de la pénibilité, qui doit être mis en œuvre au 1er janvier prochain. Pourquoi ?

Sébastien Darrigrand. Légitime, cette disposition est complexe. Aussi, plutôt que de créer des fiches individuelles de pénibilité, il vaudrait mieux utiliser un outil existant : le document unique d’évaluation des risques professionnels (DUERP). Il serait aussi plus simple d’annualiser les durées et seuils d’exposition. On pourrait aussi s’appuyer sur la déclaration simplifiée nominative (DSN). En attendant, nous demandons que le dispositif soit reporté d’un an.

Sur la question du temps partiel, quels assouplissements souhaitez-vous ?

S. D. Alors que l’échéance du 30 juin 2014 pour négocier des dérogations approche, les employeurs de l’ESS restent dans le flou sur le sort à réserver aux contrats aidés et aux CDD de remplacement. Nous attendons donc des réponses officielles afin de sécuriser le cadre juridique et éviter des contentieux.

La réforme de la représentativité patronale a reconnu le niveau multiprofessionnel. Quelle est
la suite pour l’Udes ?

S. D. Des instances – comme la Commission nationale de la négociation collective ou le Haut Conseil du dialogue social – doivent nous être ouvertes rapidement, afin que nous puissions contribuer par exemple à la feuille de route qui sera définie lors de la Conférence sociale des 7 et 8 juillet.
En outre, nous proposons que les organisations reconnues au niveau multiprofessionnel bénéficient de deux mois après la signature d’un accord national interprofessionnel (ANI) afin d’adapter celui-ci aux spécificités de leurs champs respectifs.

Propos recueillis par Justine Canonne

Publié dans le magazine Direction[s] N° 121 - juillet 2014






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 197 - mai 2021
Impact social. Au service des valeurs
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
GROUPE SOS Jeunesse

DIRECTEUR GENERAL H/F

Association EMPREINTES

Directeur financier (H/F)

GEDHIF

DIRECTEUR (H/F)

Le Fil d'Ariane

Psychiatre/Pédopsychiatre H/F

GIE ALLIANCE GESTION (GIE)

Gestionnaire Formation H/F


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.