Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Entreprises adaptées
« Un contrat historique pour le secteur »

22/03/2017

Le 9 mars, les ministres Myriam El Khomri et Ségolène Neuville ont signé un contrat de développement responsable et performant du secteur adapté avec les acteurs de l’inclusion professionnelle [1]. Réactions de Stéphane Foisy, président de l’Union nationale des entreprises adaptées (Unea), organisation signataire.

Stéphane Foisy (Unea)

Vous qualifiez ce contrat d’« historique ». Pourquoi ?

Stéphane Foisy. D’abord, l’engagement financier de l’État est fort : 75 millions d’euros pour créer sur cinq ans 5 000 postes dans les entreprises adaptées (EA). Le contrat veut aussi favoriser l’autonomie professionnelle des personnes handicapées. Par ailleurs, il cible les jeunes, un public difficile à recruter car mal identifié. Les missions locales, Pôle emploi et les Cap emploi (tous signataires) doivent permettre de les approcher. La formation et la modernisation du secteur figurent aussi parmi les priorités.

Professionnalisation et modernisation étaient déjà dans le pacte pour l’emploi 2012-2014.  Quelles sont alors les nouveautés ?

S. F. Ce contrat s’inscrit dans la continuité du pacte, qui avait déclenché une dynamique qui va maintenant pouvoir se déployer. Par exemple, nous allons généraliser la mise en place de la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC). Et partager notre expérience au sein des comités régionaux de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelle (Crefop).

En mai, un nouveau gouvernement sera en place. Êtes-vous confiant sur la réalisation de ce contrat ?

S. F. Nous y veillerons. Il n’a pas toujours été facile de faire respecter le pacte signé fin 2011, sous François Hollande. Il a fallu batailler mais nous y sommes arrivés. Si ce contrat donne du poids, il n’a rien d’opposable. Nous avons sollicité l’ensemble des candidats, car au-delà, nous voulons lever le contingentement des aides aux postes fixé chaque année par la loi de finances.

Que pensez-vous du récent rapport des inspections générales Igas-IGF [3] qui pointe les dérives du secteur ?

S. F. Nous ne remettons pas en cause les difficultés pointées et sommes prêts à dialoguer avec les pouvoirs publics pour améliorer certains aspects de notre modèle. Le pacte pour l’emploi a initié un changement de culture en matière de professionnalisation. Il faut du temps pour que toutes les EA intègrent ces évolutions. Notre priorité reste la création d’emploi pour ceux qui en sont le plus éloignés.

[1] À lire sur www.unea.fr (onglet newsletter du 13 mars)

[2] Dont le Cheops, l’UNML, l’Unapei, l’APF, la Fédération des Apajh…

[3] « Les entreprises adaptées », rapport IGF-Igas, septembre 2016, à consulter sur www.igf.finances.gouv.fr

Propos recueillis par Noémie Colomb

Publié dans le magazine Direction[s] N° 152 - avril 2017






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 203 - décembre 2021
Baromètre Direction(s). Manque d'attractivité, le seuil d'alerte est dépassé
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Les PEP CBFC

Directeur de Pôle Préventions et Soins H/F

Centre d’Action Sociale de la ville de Paris

Cadre socio éducatif H/F

Résidence d’Automne - APADIC

DIRECTEUR EHPAD H/F

Ville de Romainville

RESPONSABLE DE CENTRE SOCIAL (H/F)

Maison Départementale de l'Enfance

Chef de service éducatif H/F


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.